Leïla Saadna

Née en 1979, Leïla Saadna vit et travaille entre Alger et Paris. Elle est réalisatrice de films documentaires et artiste visuelle. Après des études en arts plastiques à Paris, elle s'est orientée vers des projets filmiques et documentaires engagés et poétiques. Elle s’intéresse plus particulièrement aux trajectoires migratoires et aux formes d’oppressions intersectionnelles comme le racisme et le sexisme, et notamment à la condition sociale des femmes racisées.

Essai documentaire (sans titre), 2022
Derrière le centre-ville historique de Vierzon, se laissent entrevoir des quartiers populaires et périphériques à l’architecture bétonnée également porteurs d’autres histoires comme l’immigration et le passé ouvrier de la ville. Les habitants sont dans des situations précaires et pour beaucoup issu·e·s de l’immigration postcoloniale. L’artiste questionne, avec les femmes de ces quartiers, les chemins de luttes, les conditions de travail et les stratégies porteuses de démocratie féministe. Mêlant leurs pratiques du territoire à leurs trajectoires individuelles, aussi bien de souffrance que d’empouvoirement, Leïla Saadna livre ici des récits extraordinaires de conditions féminines au quotidien.

Houria wel Hoqoq ennasswiya. Lina Taright, 25 octobre 2019, Alger, 2019-2021 [Liberté, liberté mais aussi le droit des femmes]. Installation photographique. Courtesy de l’artiste