Recherche avancée

James Turrell & Studio Works

©François Lauginie

  • Grand Center, Saint-Louis, Missouri, 1988-1991
  • Clusters
  • Dessin
  • Encre, xérographie, copie laser, blanc correcteur sur papier
  • 93.5 x 77.5 cm
  • 992 01 49

Grand Center, Saint Louis, Missouri, 1988-1991

Ce projet vise à restructurer et redynamiser un ancien quartier de Saint-Louis dans l'Etat du Missouri, autrefois réputé pour ses théâtres et sa vie nocturne. James Turrell et Studio Works ont axé leur proposition sur la notion « d’événement architectural » et sur l’utilisation de la lumière, afin de conserver la configuration urbaine existante tout en dévoilant les qualités propres aux bâtiments. Sept niveaux d’intervention ont été définis, fonctionnant comme autant de stratégies urbaines différentes et faisant chacune apparaître un type d’éclairage : On Stage Off Stage, Street and Green, Discrete Elements, Clusters, Acropolis, Overlaid Patterns et Patchwork Quilt. On Stage Off Stage par exemple formalise les caractéristiques de Grand Boulevard, avec ses lumières, ses théâtres, ses restaurants (On Stage), tout en stigmatisant l’esthétique des coulisses, avec ses issues de secours et ses portes métalliques (Off Stage). Les différentes stratégies d'intervention de ce projet misent sur le jeu des projecteurs de théâtre ou de cinéma, et traitent l'ensemble des éléments du quartier comme un grand décor. Par le choix des couleurs, le principe d’intermittence lumineuse, l'installation d'écrans et de miroirs réfléchissant les effets diurnes et nocturnes, des espaces de premier plan et des espaces « hors scène » ont pu être redéfinis. Le résultat de cette analyse précise et inventive est une activité revigorée. Là où les théâtres, églises et cinémas se trouvaient disséminés dans le quartier, Turrell et Studio Works soulignent leurs connexions par des moyens plastiques. La mise en lumière permet un nouveau dialogue entre façades, escaliers de secours, sorties de parking, terrassements, jardins et signaux urbains. Dans ce projet d’espace public, l’architecture est dé-monumentalisée à travers la notion d’événement visuel et sonore ; le visiteur/spectateur se voit incité à devenir le protagoniste de la scène.

Inventaire / diaporama [16]