Recherche avancée

dZ0 Architecture

©Luca Campigotto

  • Ghost Track, 2002
  • Installation
  • Lamelles de bois tissées
  • 280 x 105 x 39 cm
  • 004 18 01

Ghost Track, 2002

Installation pour le Pavillon de la France, Biennale de Venise

Présenté en 2002 à la VIIIe Biennale d’Architecture de Venise, Ghost Track (« trace – ou piste – fantôme ») est une structure conçue numériquement et composée de lamelles de bois tissées et suspendue à la verticale dans l’espace d’exposition. Dessinant une surface discontinue, déchirée, plissée, sans limites spatiales, Ghost Track révèle « l’essence textile de l’Architecture » (Gottfried Semper), qu’évoquent en premier lieu son enveloppe et sa nature fibreuse : motif et structure se confondent ici dans un même processus de conception. « En soumettant une forme projetée informatiquement à la technique du tressage, dZ0 cherche à investir un espace indécis où la forme n’est jamais que son propre processus de constitution, son propre effort de transformation » (Béatrice Simonot). La transformation continue du drapé n’est ici opérative ni comme métaphore, ni même comme un modèle (pictural ou sculptural) à réinterpréter, mais en tant que force effective dans le processus de conception. Elle peut être perçue comme un processus en soi, puisque « le principe du drapé est précisément de fixer momentanément une occurrence » (dZ0 Architecture, 2004).

Inventaire / diaporama [1]