Recherche avancée

André Bloc

©François Lauginie

  • Maison d'André Bloc, Meudon, 1952-1953
  • Étude pour une composition murale
  • Dessin
  • Pastel sur papier
  • 31.5 x 48.2 cm
  • 997 21 51

Maison d'André Bloc, Meudon, 1951-1953

Etude pour une composition murale

Cette série de dessins au pastel sur papier est le résultat d’une étude pour la création de fresques murales non réalisées dans la maison d’André Bloc à Meudon, véritable laboratoire d’expérimentation de la synthèse des arts. Entre œuvres picturales et arts appliqués à l’architecture, ces dessins questionnent la représentation de l’espace par l’intrication des tracés droits ou structurés en spirale, des formes courbes ou angulaires, des lignes et des volumes, des pleins et des vides. Leur chromatisme affirmé illustre l’intérêt de l’artiste pour la polychromie architecturale, développée dans différents articles d’Art d’Aujourd’hui. Exécutée dans les premières années de cette revue et du groupe Espace, cette étude révèle la proximité d’André Bloc à cette époque avec les représentants de l’abstraction géométrique : la plupart des artistes abstraits du Salon des Réalités Nouvelles animé par Felix Del Marle rejoignent le groupe Espace et le secrétaire de la rédaction d’Art d’Aujourd’hui n’est autre qu’Edgar Pillet, cofondateur avec Jean Dewasne de l’Atelier d’art abstrait. Mais au-delà, la liberté du trait et la richesse du vocabulaire employé ici témoignent de la friction particulièrement féconde, dans l’œuvre de l’artiste, entre un néoplasticisme géométrique hérité de Van Doesburg et l’abstraction libre qui émerge alors à Paris et à New York.

Inventaire / diaporama [27]