Charles Simonds

Growth House, 1975

Avec ce projet défini par Simonds comme sa « seule véritable bonne idée », l’artiste poursuit sa quête d’une fusion authentique de l’homme et de la nature. Cette « maison-croissance », qui nourrit en même temps qu’elle protège, est conçue comme un habitat auto-suffisant et auto-renouvelable au rythme des saisons. Elle est constituée de briques de terre contenant des graines. Celles-ci germent, poussent et transforment ainsi la structure, qui d’abri se voit convertie en nourriture, récoltée puis consommée. Si le rêve d’une architecture comestible évoque le monde des contes et de l’enfance, Simonds construit l’image d’une maison universelle, une "imago mundi" dont la forme circulaire renvoie aux cycles calendaires présents dans les sociétés archaïques.

Aurélien Vernant

Growth House

Lithographie

Photogravure, encre sur papier

65.2 x 76.7 x

1975

009 81 01

Lithographie
Photogravure, encre sur papier
65.2 x 76.7
1975
009 81 01

partager sur ou