Recherche avancée

Guy Rottier

©François Lauginie

  • Maison extensible "escargot", 1964
  • Plan
  • Dessin
  • Calque, encre
  • 61.2 x 105.5 cm
  • Donation Guy Rottier
  • 007 25 03

Maison évolutive "escargot", 1965

« L'escargot est toujours à l'aise dans sa maison puisqu'elle s'agrandit en même temps que lui-même se développe. Sa maison est légère et solide, deux qualités de base. A sa mort elle lui sert de cercueil et de monument funéraire, au milieu des champs de fleurs. (…) A l'égal de celle de l'escargot, la maison de l'homme devrait s'adapter aux paramètres de son époque et s'agrandir au fur et à mesure de l'accroissement de la famille. Puis, amortie à la fin d'une génération, elle devrait être remplacée » (G.R.). Puisant son inspiration dans l’observation de la nature, Guy Rottier conçoit une maison susceptible de se modifier au fur et à mesure de la croissance de la famille. Extensible, la maison peut s’agrandir progressivement par ajout de pièces supplémentaires le long de la structure spiralée. Chaque habitant devient ainsi acteur dans la conception et l’organisation des divers modules qu’il combine à sa guise. Agir sur son habitat, l’adapter le plus justement aux situations du moment sont en effet des réflexions récurrentes dans la production de l’architecte. Ce projet d’habitat évolutif soumis à une croissance organique fait écho aux principes de la première Maison tout en plastiques conçue entre 1955 et 1956 par Ionel Schein.

Nadine Labedade

Inventaire / diaporama [5]