Recherche avancée

Gianni Pettena

  • Clay House, 1972
  • Salt Lake Trilogy
  • Photographie
  • Photographies noir et blanc collées sur papier
  • 49.8 x 33 cm
  • 005 08 03

Clay House, 1972

Salt Lake Trilogy

D’avril 1971 à mars 1972, Pettena réalise trois performances avec ses étudiants en architecture de l’université de l’Utah où il est alors professeur invité : Clay House, Tumbleweeds Catcher et Red Line. Intitulé The Salt Lake Trilogy, ce projet était envisagé comme une « trilogie de lecture métaphorique des contradictions de la ville contemporaine » (Gianni Pettena).

En avril 1971, l’artiste italien et ses étudiants effectuent la première performance, Clay House, au cours de laquelle ils recouvrent une résidence middle class de terre glaise humide. L’obstruction de toutes les ouvertures de la maison provoqua l’emprisonnement des habitants à l’intérieur pendant plusieurs semaines. L'argile (clay) sécha rapidement pour transformer la maison en « paysage » et provoquer une re-naturalisation de l’architecture. Pour Pettena, il s'agissait de mettre en avant le « travail de la matière » à travers le processus de dessèchement. L'architecture n'est plus ce grand corps inerte, mais une croûte géologique soumise à l’effritement, une matière évolutive dont l'apparence n'est pas prédictible. Dans cette intervention, l’ajout de matière engendre paradoxalement un effet de déréalisation, conférant au pavillon une allure incertaine et fantomatique.

Inventaire / diaporama [10]