Recherche avancée

NOX (Lars Spuybroek)

©François Lauginie

  • Soft Office, 2000
  • Maquette
  • Caoutchouc, laque, bois, métal
  • 12 x 45 x 45 cm
  • 005 07 04

Soft Office, 2000

Conçu pour une société de production de télévision anglaise spécialisée dans le jeune public, Soft Office cherche à intriquer des espaces de travail et des aires de jeux pour enfants. Devant s’implanter à Stratford-upon-Avon, ce projet exprime la recherche sur la porosité que NOX mène dès le début des années 2000. La porosité naît ici de la combinaison de deux techniques empiriques, celle de la laque et celle de la laine trempée, techniques inspirées des expériences menées par Frei Otto à l’Institute for Lightweight Structures à Stuttgart entre les années 1960 et 1990. De la technique de la laque naît l'agencement intérieur qui, tel un « gruyère » aux alvéoles innombrables, joint de ses filaments tendus le sol et le plafond, l’horizontale et la verticale dans une continuité parfaite. Si la technique de la laque détermine la répartition des espaces, la technique de la laine trempée dessine la couverture du bâtiment. Les diverses maquettes réalisées engagent ensuite tout un processus de modélisation de la forme conduisant l’ensemble à une cohérence globale, ici répartie en trois zones : à l’avant, l’espace de jeux pour enfants (l’Espace), au centre les bureaux à géométrie variable (l’Eponge) et à l’arrière quatre ramifications ouvertes de parois vitrées donnant sur des petits jardins (les Doigts).

Nadine Labedade

Inventaire / diaporama [6]