Recherche avancée

Arnaud Claass
  • Artiste (1949)

En 1968-69, après des études musicales, Arnaud Claass (né à Paris en 1949) découvre la photographie à travers les œuvres de André Kertesz, Henri Cartier-Bresson et Bill Brandt. Après des études à l'Académie des arts du Canada et, en parallèle, des débuts dans le milieu de la mode et le reportage pour différentes revues internationales, Claass expose à Paris ses premiers travaux photographiques en 1972-73. Il s'agit alors de paysages urbains d'Amérique et d'Europe qui affirment une démarche dont l'ouvrage Contretemps (1979) sera le premier résultat. Le cadrage exclusif sur la végétation donne lieu à des séries de paysages dont Paysages-Miniatures (1978-84). L'objectif, tourné vers le sol, renvoie une nature à la fois générale et minutieuse où s'entremêlent les détails. « L'exactitude visuelle, la mise en scène de tensions plastiques, les confrontations de textures, sont les conditions de la force de présence qu'il faut atteindre dans les images. C'est une affaire de concentration, dans tous les sens du terme » explique le photographe. La gamme très étendue et subtile des gris accuse cette confusion d'herbes, de fourrés et de massifs juxtaposés et superposés. De même, les petits formats conviennent à une attention et une observation à la loupe. A partir de 1988, les scènes photographiées saisissent des fragments d'un territoire de campagne : bâtisse abandonnée, fond de grange, table, faciès animal, murs. On retrouve cette attention aux détails accumulés dans les Lapidaires (1990-1992) notamment. Pour Arnaud Claass, il s'agit de capter l'impermanence des choses et non pas de figer un état du réel. Mémoire vive (2001-2003), Nuit optimale (2005), Heure locale, trois séries qui composent une trilogie, enchaînent images et textes de l'auteur et explorent la façon dont l'activité visuelle et l'écriture, entre descriptions et méditations, s'enrichissent mutuellement. Enseignant à l'École Nationale Supérieure de la photographie (Arles), Arnaud Claass intervient régulièrement à l'International Center of photography à New York, à l'École des arts appliqués de Vevey (Suisse) de 1997 à 2004. L’œuvre d'Arnaud Claass est présente dans de nombreuses collections publiques et privées.

Nadine Labedade