Le Programme










Dimanche 15 Mai 2022

Atelier : « Féminiser Wikipédia »

avec la FUN (Fabrique d’Usages Numériques) de Tours.

14 h > 17 h

Cet atelier est organisé pour repenser ensemble un Wikipédia pour et par les femmes. Au programme : introduction à Wikipédia, création de compte de contributrice, interface utilisatrice, contenu, sources, structuration de la page et répartition du travail. Pensez à amener votre ordinateur portable si vous en avez un.

À partir de 16 ans, réservation obligatoire

Réservation en ligne


Atelier collage + zine

avec Morgan Bodart.

© Camille Cherrier

14 h > 18 h

Artiste associée à la Labomedia, Morgan Bodart est plasticienne, collagiste et militante féministe. Elle propose aux jeunes un atelier collage pour s’initier à la fabrication d’un fanzine, une publication traditionnellement élaborée par des passionnés de science-fiction, de bandes dessinées, de cinéma. Chaque personne est invitée à repartir avec sa création !


Atelier « Lectures intimistes »

avec l’association Chapitre 2.

© Martin Argyroglo

14 h > 18 h

Dans le cadre bucolique du jardin, choisissez un extrait de livre et écoutez sa mise en voix par les lecteurs·rices de l'association.


Atelier fabrication de badges

avec l’association Chapitre 2.

14 h > 18 h

Que faire des livres trop abîmés ou trop vieux pour être revendus ou donnés ? L’association Chapitre 2 relève le défi de réinventer le livre comme objet, en réalisant des badges à partir d’illustrations de vieux ouvrages. À vous de créer votre badge !
Tarif : 50 cts par badge fabriqué (remis à l’association)


Foire aux livres

avec les bouquinistes d’Orléans

14 h > 18 h sur la Place de la Romancière


Performance : Fil anthropia

avec Fatima Mazmouz

18 h 30 > 19 h

La performance Filanthropia, MES MAUX ONT LA PAROLE est une manière de découvrir l’œuvre via la performance et de mettre en scène la voix des résistantes. À partir des citations et une scénographie minimaliste composée de fil de laine rouge qui quadrillent l’espace à la manière d’une toile d’araignée, l’artiste performe, par une série de gestuelle, accompagnée par la mise en abîme des paroles, des grandes figures de la résistance africaine, arabe, « black » engagées dans la lutte des peuples.