Informe

Jusqu'à fin 2022

L’Informe fut, et reste, le désir inassouvi des artistes et architectes des XXe et XXIe siècles. Ce désir est à ce point fort qu’il est rare de trouver un·e créateur·trice qui y résiste ; non pas que l’informe soit une fin en soi, car par définition elle est inaccessible et indéfinie, mais en ceci que l’informe garde en elle la promesse d’une découverte de l’inconnu sans jamais l’atteindre. Si un demi-siècle sépare André Bloc et Michael Hansmeyer, leurs créations se trouvent sans équivoque un point commun, car elles renferment en elles une vieille idée de l’architecture qui fait abri et éveille en nous le souvenir d’une forme qui lui est anthologique : la grotte. Là où Michael Hansmeyer met les technologies les plus avancées au service de l’informe, André Bloc crée une géométrie indisciplinée qui résiste à la forme par un simple façonnage manuel. Ces architectures dialoguent autour d’une question qui préoccupe les architectes : Quelle spatialité pour le futur et quels usages pour l’architecture ? Ces objets d’une compacité monolithique, issus d’un complexe processus computationnel ou d’une composition structurelle classique, expérimentent les possibilités spatiales que peut offrir une pratique transdisciplinaire de l’architecture. Chez André Bloc le chemin prospectif était celui de la synthèse des arts, tandis que chez Hansmeyer l’expérimentation porte sur les possibilités d’une collision entre la production systématique de la machine et l’imaginaire humain.

Avec les œuvres de : André Bloc et Michael Hansmeyer