New-Territories (S/he)

Timidity Symptom, 2012-2014

Architecte : New-Territories / M4 - Equipe créative : François Roche, Camille Lacadee, Cyril Lami, Jeep P. Narongthanarath - Avec Devin Jernigan, Tiziano Derme, Myrtille Fakhreddine , Vongsawat Wongkijjalerd, Ip Panit, Patrick Mc Kechnie, Katrin Hochsch

« Installation à la Biennale : Nicolas Grawitz et Iris Godbille
Associés Design et Ingénieurie : Ezio Blasetti_Architecte _Processus mathématique / Andrew  Snalune_Ingénieur façade / Sakkarn Sirisrisak_ Ingénieur métal / Sanitas Studio_ Architecte paysagiste

Conception d’un musée.

Scénario:
1) Reconnaissance de la situation / l’économie du propriétaire et collectionneur provient en partie des recherches médicinales de de ses aïeux. Traitements de phytothérapie dont le développement et la fabrication sont issus des arbres du Site, aujourd’hui à l’abandon
2) Reconaissance du conflit d’interêt / entre -détruire-construire-préserver-patrimonialiser-partir en courant.
2) Scan d’une trentaine des éléments majeurs de cette forêt, sur trois mois, pour extraire un nuage “Tera bytes” de points cartographiques, en 3D (feuilles, branches, troncs, mamiphères et aves inclus).
3) Empreinte computationnelle négative, pour utiliser les vides residuels_les absences de points, dans une stratégie d’émergence. Immergé ou piégé morphologiquement dans l’envers du bois, la matière noire (non visible) devient la zone d’occupation des esprits “malins”.
4) Développement de composants chimiques, allélopathiques, pour créer des forces répulsives (« timidité des cimes ») entre la zone de photosynthèse naturelle et les matières artificielles, entre la nature pré-existante et l’architecture “alien”, comme une dispute, un conflit entre comportements phéromonaux (voir ci-dessous).
5) Le Musée est la résultante d’une approche méfiante, timide, qui inclut de plus des stratégies curatoriales domestiques comme le prolongement de l’intimité du propriétaire, du collectionneur d’art… les espaces sont composés des méandres d’un cabinet de curiosité et d’un seul white cube, ce qui est suffisant pour se conformer aux normes internationales.
6) Proposition faire évoluer la collection selon une stratégie d’ « amateurisme timide »

ALLELOPATHIE / PHYTOHORMONE / Étymologiquement.. « souffrance causée mutuellement » > Effets actifs ou passifs sur des organismes de l’émission par d’autres organismes de substances chimiques dans l’environnement. Nous intégrons du D.E.P. dans les 15000 composants en bio-plastique / diethyl phthalate (un composant de la catégorie des esters de l’acide phtalique, également dénommés phtalates). Le D.E.P. appartient à la catégorie des molécules de faible masse moléculaire, avec un poids inférieur à 250 daltons, pour une viscosité faible et une volatilité élevée. Il a une légère odeur désagréable et peut se diffuser à partir des plastiques qui le contiennent, créant une « phéromono-allélopathie » entre le musée et la jungle, pour les maintenir à distance l’un de l’autre (environ 0,9 m), dans un antagonisme dynamique. »

New-Territories (S/he)

Voir la vidéo

partager sur ou