New-Territories (S/he)

Green Gorgon, Lausanne, Suisse, 2005

François Roche, Stephanie Lavaux, Jean Navarro associés à Philippe Parreno & Mathieu Lehanneur, Guscetti and Tournier, VP & Green, Klaus Daniels, Michel Boulcourt

« Musée de la Ville de Lausanne. Collection particulièrement hétérogène (époques et sources variées), dont la nature oscille entre cabinet de curiosités et musée des horreurs. L’échelle de cette collection en fait ainsi l’un des musées les plus « étranges », hors de temps, où l’art contemporain s’infiltre comme par erreur de casting. 

Scénario :
1) Reconnaissance de l’artificialisation “naturelle” du lieu (micro polder gagné sur le lac)
2) Développement d’une stratégie hétérotopique, tentaculaire, incertaine, organique.
3) Scénarisation de la confusion entre les différentes natures - natures construites (façades de poils hydro-aeroponiques, biodynamiques) et natures urbaines, spontanées, hantées, afin de générer un paysage non identifiable.
4) Utilisation de la photosynthèse de toutes les façades vertes pour recycler et nettoyer les eaux usées.
5) Introduction de cette géométrie noueuse dans la morphologie intérieure des salles d’exposition. Un lieu où la perdition est plausible, où la déambulation enchevêtrée devient le support d’une collection qui ne l’est pas moins. La complexité est un outil de reprogrammation et de déprogrammation, de pliage et de dépliage.
6) Géolocalisation individuelle par GPS portable couplé à une tablette informative. Le public se sert de cette i-boussole pour se déplacer et s’il le désire encore, trouver la sortie... »

New-Territories (S/he)

partager sur ou