Les formes visuelles du collectif

XIXe-XXIe siècles

Le colloque se propose d’étudier la manière dont les arts visuels du XIXe au XXIe siècles (peinture, dessin, illustration, photographie, cinéma, vidéo) traitent les représentations des collectifs : peuples, foules, multitudes, masses, groupes.

Ces sujets font l’objet d’un traitement visuel singulier qui prend le contre-pied de la production du « personnage » singulier. En se concentrant particulièrement sur le traitement des multitudes urbaines et des collectifs en lutte (guerre, émeutes, luttes pour l’identité), le colloque entend croiser les approches des études visuelles et de l’histoire des arts avec celles des sciences sociales (anthropologie, sciences politiques, géographie), tout en faisant une place importante à la parole des artistes et des praticiens du visuel.


Jeudi 7 novembre de 9h30 à 23h

9h30

Accueil et café

10h

Conférence d’ouverture :
Katie Hornstein (Dartmouth College, NH)Première session : Iconologie du collectif (1) – Gravure et dessin

10h45

Maxime Boidy, « Retournements du Léviathan : éléments pour une iconologie politique sérielle »

11h30

François Poudevigne (GreNA,U. Paris-IV) – « Du visible au lisible. Le récit en bande dessinée à l'épreuve du collectif dans l’œuvre de Brecht Evens »

12h15

Discussion

13h-14h30

Déjeuner

Deuxième session : Iconologie du collectif – Photographie, photomontage, médias

14h30

Max Bonhomme (Université de Nanterre)
« Le photomontage comme paradigme de l’œuvre collective. Anonymat, amateurisme, appropriation »

15h15

Julie Martin, Ariane Bosshard, Olivier Huz et Jérôme Dupeyrat
(Université Jean Jaurès et Institut supérieur des arts de Toulouse) « Signe du collectif et automédiation : la représentation du gilet jaune dans la sphère publique. »

16h

Discussion

16h30-18h30

Temps libre

18h30-20h15

Dîner

20h-23h

Produire les formes visuelles du collectif avec la projection du film Un peuple et son roi (2018) (Delphine Robic-Diaz, Sophie Wahnich, Pierre Schoeller)

Vendredi 8 novembre de 9h30 à 18h

9h30

Conférence d’ouverture : UlrikeRiboni (Université Paris VIII)
Troisième session : Le collectif et les identités politiques et culturelles – Les luttes afro-américaines

10h15

Eglantine Morvant (University of Virginia, US) « Archibald J. Motley et les Noirs américains de la Black Belt, quartier de Chicago - Peindre l'expérience d'une communauté et l'affirmation d'une identité »

11h00

Thomas Bertail (Université de Rennes II), « Du Black Power à Black Lives Matter »

11h45

Discussion

12h15 - 14h

Déjeuner

14h

Produire les formes visuelles du collectif (Sabine Thiriot et Adrien Chevrot, Jeu de Paume ; Louis Boulet,Tours-InTRu / UQAM)

15h30-16h

Pause café

Quatrième session : Le collectif et les identités politiques et culturelles – Les formes monumentales

16h

Maria Stella di Trapani (Université di Palermo, IT), « La représentation de l'identité sicilienne dans les bâtimentspublics du "Ventennio" fasciste »

16h45

Claire Ducresson-Boët (Université Paris VII / UQAM), « Photographie de presse et collectif au sein du monument commémoratif »

17h15

Discussion

18h

Fin du colloque


Informations pratiques

Organisé par le laboratoire InTRu de l’Université de Tours (Louis Boulet, Raphaële Bertho, Laurent Gerbier et Margot Renard, Cécile Boulaire)
Université de Tours 3 rue des Tanneurs, 37000 Tours
Programme susceptible d’être modifié.

En savoir plus : intru.hypotheses.org