L’Université populaire s’intéresse cette saison à nos habitats et au vaste domaine de « l’habiter ». Inscrites au coeur de la discipline architecturale, ces notions la dépasse pourtant largement, convoquant tout autant les sciences humaines que la création contemporaine. Un volet introductif posera d’abord les jalons historiques et conceptuels de la notion d’« habiter » ; la question des rapports entre standard collectif et enveloppe individuelle sera ensuite soulevée à la lumière des grands projets de l’après-guerre ; un dernier volet s’intéressera aux contrepoints utopiques.

Inscription au cycle Architecture - saison 2015-2016

Formulaire d'inscription

Volet 1 - Habitat, types et modes de vie

Ce premier volet propose une traversée de quatre siècles à travers la notion d’habitat : « La pudeur, le désir d’être seul, le plaisir de la retraite et celui de maîtriser chez soi les degrés de sociabilité que l’on entretient avec les autres ont été des idées neuves et ont varié au cours de l’histoire. Face aux changements remarquables de notre société dans les dernières décennies, à l’évolution des modes de vie, comment la production du logement a-t-elle évolué ? Ces trois séances visent à clarifier ce que signifient habiter et concevoir l’habitation, au cours de l’histoire et jusqu’à aujourd’hui » (M. Eleb).

Intervenant : Monique Eleb

Célèbre théoricienne des architectures de la vie privée, Monique Eleb est psychologue et Docteur en sociologie de l’habitat. Elle a enseigné en France et en Suisse. Elle a fondé et dirigé le Laboratoire Architecture Culture et Société, XIX-XXIe siècles (E.N.S. d’Architecture Paris-Malaquais). Elle est professeur honoraire des Écoles Nationales Supérieures d’Architecture et membre de l’Atelier international du Grand Paris.

Volet 2 - Habiter l'ordinaire : L'habitat collectif, entre recherche et standardisation

À travers la Reconstruction et les efforts de l’État pour sortir de la crise du logement, la France se dote, après la Seconde Guerre mondiale, d’une politique d’expansion du bâtiment fondée sur la concentration des investissements dans les grandes entreprises et sur la maîtrise de plus en plus complète des sols. La rationalisation engendrée par la préfabrication lourde et des chantiers géants entraîne alors une normalisation de l’habitat.
Partant de l’étude des conditions spécifiques de la période, le volet analysera, à partir d’exemples détaillés (Le Havre de Perret, les Unités d’habitation de Le Corbusier, les ensembles de Beaudouin, Zehrfuss, Aillaud), les différents modes de vie proposés aux habitants. Il abordera les débats au sein des CIAM et les tentatives de renouvellement des années 1960-1970.

Intervenant : Joseph Abram

Joseph Abram est architecte et historien. Il est professeur à l’E.N.S. d’Architecture de Nancy et chercheur au Laboratoire d’histoire de l’architecture contemporaine. Ses travaux portent sur l’architecture du XXe siècle, sur la tradition rationaliste en France et le renouvellement des pratiques entre 1945 et 1970, ainsi que sur les rapports peinture/architecture. Auteur de nombreux ouvrages et commissaire d’expositions, il a réalisé le dossier d’inscription de la Ville du Havre sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco (2005).

Volet 3 - L'utopie des structures légères comme habitat

Ce volet explore les réactions contestataires qui, au cours des années 1960, émergent face à la normalisation de l’habitat. Alors que standards et règlements déterminent toujours plus le logement, de nombreuses expériences en appellent à une redéfinition totale de l’espace domestique, par-delà les « modèles » du logement, de la hutte primitive aux grands ensembles. Maisons nomades et légères, bulles et enveloppes corporelles, architectures éphémères, solaires, primitives ou archaïques, ces « alternatives » à la standardisation du logement et des modes de vie seront évoquées, par le prisme de la contre-culture.

Intervenant : Caroline Maniaque

Architecte et historienne de l’architecture, Caroline Maniaque est professeur à l’E.N.S. d’Architecture de Normandie. Elle a mené divers travaux sur l’architecture nord-américaine et sur les questions environnementales et écologiques dans l’habitat. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’architecture moderne et contemporaine.

  • 18/03/2016 : Les structures gonflables, de l’équipement militaire à la maison
  • 25/03/2016 : Les dômes géodésiques : de l’abri d’urgence à l’idéal du foyer
  • 01/04/2016 : Sea Ranch : Penser un habitat de loisirs à l’échelle du paysage