Recherche avancée

SITE (James Wines)

©Philippe Magnon

  • Highrise of Homes, Structural Grid, 1981
  • Perspectives and Section
  • Dessin
  • Encre et lavis sur papier
  • 27 x 33.5 cm
  • 004 12 05

Highrise of Homes, 1981

Ce projet, entre concept architectural et fantaisie urbaine, est l'affirmation territoriale d'une maison individuelle dans l'environnement comprimé d'une structure à multiples niveaux. Il s’agit d’une tour d’habitation de quinze à vingt étages située dans un centre-ville fortement peuplé. La configuration de la construction est une matrice d’acier et de béton qui abrite une communauté verticale de maisons privées, elles-mêmes regroupées à chaque étage en villages, tous différents les uns des autres. Chaque niveau est une plate-forme qui peut être acquise sous forme de parcelles individuelles. Ces « gratte-ciel de maisons » sont réalisés à partir d'un catalogue d'éléments préfabriqués et de matériaux standard que choisit l'habitant. C'est ici l'expression de l'habitant et la flexibilité qui priment. Pour Wines, l'architecture a une dimension résolument narrative ; elle doit produire un « nouveau type d'images permutables, évolutives et indéterminées ». « La question finale – et fondamentale – est : les habitants répondront-ils à cette opportunité de cultiver leurs propres jardins et de personnaliser l'extérieur de leur maison, une fois que cette possibilité leur est offerte ? La grille standard homogène (…) n'a-t-elle pas inconsciemment réprimé toute pensée d'une quelconque alternative ? » Les habitants constitueront eux-mêmes le contenu esthétique de l'architecture. High-Rise of Homes se définit par conséquent comme la « biographie collective de ses habitants ».

Inventaire / diaporama [3]