Recherche avancée

Vittorio Giorgini

©François Lauginie

  • Liberty, 1977-1979
  • Dessin
  • Tirage sur papier glacé
  • 66 x 101.5 cm
  • Donation Vittorio Giorgini
  • 016 073 010

Liberty, 1977-1979

Conçu en 1977 dans le cadre de l’Université d’été du Pratt Institute, le projet Liberty représente l’aboutissement des recherches théoriques et géométrico-technologiques inaugurées par la Maison Saldarini. Ces recherches visaient à définir un système de construction fondé sur l’utilisation du treillis métallique et du ciment, devant permettre, à travers la manipulation opportune des treillis, de réaliser des poutres courbes, asymétriques et continues. Ces poutres « en forme de coquille », caractérisées par des courbures variables, dictées par les différentes exigences structurelles, garantissent l’équilibre statique par leur conformation même. Il n’est donc plus nécessaire d’augmenter la quantité de matériau là où l’effort est plus grand, ce qui confère à la construction une liberté formelle impossible à obtenir avec les méthodes de construction traditionnelles. Le projet – une communauté rurale pour des jeunes « de la ville » – prévoyait une construction de dimensions imposantes) à Parksville près de New York, de plus de douze mètres de hauteur, où les habitations individuelles étaient disposées autour d’un espace collectif central. Seul le treillis métallique électrosoudé, qui constituait 95 % de l’ensemble de la structure, fut réalisé.

Inventaire / diaporama [11]