Recherche avancée

CJ Lim Studio 8 Architects

  • Guest House, 1995
  • Photographie
  • Impression sur papier
  • 58 x 83 cm
  • 999 03 418

Guest House, 1995

Concours

Conçue dans le cadre du concours international d’idées Shinkenshiku au Japon, la Guest House est un concept, une machine robotique expérimentale et cinétique, frôlant la science-fiction. Cette maison peut en effet exister dans tout contexte topographique animé ou fluctuant auquel elle répondra en changeant de forme. L’ « hôte » de cette maison est donc l’environnement. Aquatique, terrestre ou sous-terrain, ses conditions géographiques, topographiques, climatiques peuvent varier du tout au tout : dénivellations, terre, eau, altitude, tempête, grosse chaleur, vent... incitent la maison à flotter, s’enfouir dans la terre ou se dresser. Aux antipodes d’une quelconque idée de permanence, la maison est ici formellement instable, flexible. Plutôt que de fabriquer une forme à partir de situations familiales qui n’ont pas encore eu lieu et de les figer, CJ Lim élabore au contraire un champ de force magnétique alimenté par les énergies solaire et hydraulique. CJ Lim « instrumentalise » l’environnement afin d’inventer des fictions d’espace, des événements insolites, des configurations nouvelles ne répondant plus uniquement à des exigences programmatiques liées aux seuls souhaits des habitants. Sa forme complexe, tel un corps écaillé, s’adapte aux changements, ses murs se transforment en plaques tectoniques mutant en espaces élastiques et flexibles. Dans le cas de fortes tempêtes, la maison se contracte et l’on peut alors s’abriter dans la chambre du bas ; le calme revenu, la maison se déploie et les occupants ont enfin le temps de dîner.

Nadine Labedade

Inventaire / diaporama [45]