Recherche avancée

Michael Hansmeyer

©François Lauginie

  • Grotto Prototype, 2012-2013
  • Installation
  • Grès, métal, peinture
  • 323 x 308 x 150 cm
  • 012 031 001

Grotto Prototype, 2012-2013

Revisitant l’archétype de « la grotte », lieu d’une confrontation esthétique entre nature et architecture, ce dispositif « grandeur nature » invite le visiteur à une expérience immersive, à la fois sensitive et contemplative. Comme sculptées dans la roche primitive, les façades internes de Grotto résultent d’un processus de subdivision algorithmique puis d’une impression 3D à base de grès (sable de silice) associé à un liant inorganique. Le dépôt de matière de fine épaisseur constitue une enveloppe aux circonvolutions complexes formant deux alcôves asymétriques dont les différents modules sont maintenus à l’extérieur par une ossature en acier. Entre structure et décor, cette topographie aux multiples recoins et saillies synthétise les principes d’ordre et de symétrie dans une expression libre et organique des formes. La puissance esthétique du dispositif tient à ce monde miniaturisé qui amplifie la perception et convoque de multiples analogies et références esthétiques – phénomènes géologiques, grottes dites de rocailles, espaces religieux baroques avec leur plan en croix, leur foisonnement de détails et leur caractère théâtral… La proposition de Hansmeyer fait également écho à cette caractéristique baroque du « pli » qui, selon G. Deleuze, « va à l'infini » ; elle s'en distingue toutefois par son caractère ornemental, qui ne repose pas ici sur une accumulation d'éléments décoratifs mais découle du processus même de production. Le choix de l'impression 3D fondée sur le dépôt de matière selon un processus de stratification et sur un cheminement continu de la tête d'impression sur un plan horizontal permet de garantir l’unité de l’ensemble.

Sophie Fétro

 

Inventaire / diaporama [1]