Recherche avancée

Andrea Branzi

©Philippe Magnon

  • Case a pianta centrale, 1986
  • Dessin
  • Pastel et collage sur papier
  • 99.5 x 69 cm
  • 001 01 37

Case a pianta centrale, 1986-1987

Ce projet de « maisons à plan central » renverse l’organisation traditionnelle de l’habitat, fondée sur des schémas distributifs et fonctionnels, pour se tourner vers un espace domestique défini d’abord par sa dimension poétique et affective. Dès le début des années 1980, Andrea Branzi met en avant la « faiblesse » du projet architectural et focalise sa recherche sur les objets de l’environnement. Obéissant à une logique qui situe l’individu sensible au centre de son milieu, ces maisons mettent en effet en avant le rôle fondamental des éléments d’ameublement, l’architecture n’étant que ce qui se trouve « autour » des objets. Cherchant à inventer de nouvelles manières d’utiliser l’espace et d’engendrer des relations inédites, l’architecte part ainsi de l’objet domestique (une table, un tapis placés au cœur émotionnel du foyer) pour donner tout son sens et sa pertinence culturelle aux autres fonctions de la maison.

Inventaire / diaporama [14]