Recherche avancée

Klaus Pinter (Haus-Rucker-Co)

©François Lauginie

  • Rooftop Oasis Structures, 1971-1973
  • Dessin
  • Encre sur impression offset, collage
  • 28.2 x 35 cm
  • 010 003 001

Rooftop Oasis Structures, 1971-1973

Au sein du collectif Haus-Rucker-Co, le sculpteur autrichien Klaus Pinter propose dès 1967 ses premières visions utopiques de l’espace urbain, dans lesquelles la ville se dote de structures pneumatiques, cellules transportables qui enveloppent les bâtiments ou viennent s'y accrocher. Haus-Rucker-Co investit alors tous les lieux possibles : Ballon für Zwei, une énorme bulle pneumatique, est lâchée en 1967 depuis un immeuble de Vienne ; Oase Nr7, une sphère de 7 mètres de diamètre avec noyau dur est présentée à la documenta V de Kassel en 1972. Cette même année, le collectif se scinde en deux groupes indépendants : Haus-Rucker Inc. à New York (Klaus Pinter et Caroll Michels) et Haus-Rucker-Co à Düsseldorf (Laurids Ortner, Günter Zamp Kelp, Manfred Ortner). Klaus Pinter et Caroll Michels développent alors le Rooftop-Project et analysent les activités sociales sur les toits new-yorkais, lieux traditionnels de divertissement et d'activités diverses. Des structures pneumatiques viennent coiffer le haut des hôtels ou autres bâtiments pour proposer des formes alternatives de comportement dans la ville. Le photomontage Rooftop Oasis Structures de Klaus Pinter généralise le principe d’extension prothétique à la ville toute entière. Comme dans les visions spectaculaires de Pneumacosm (1968-71), le centre-ville de Manhattan se voit ainsi contaminé par de gigantesques machines cellulaires venues se « brancher » aux gratte-ciel pour inoculer à la ville les battements d’un cœur électronique.

Nadine Labedade

Inventaire / diaporama [2]