Recherche avancée

MaterialEcology (Neri Oxman)

©François Lauginie

  • Raycounting, 2009
  • Sculpture
  • Frittage laser
  • 50.8 x 35.6 x 35.6 cm
  • 009 97 01

Raycounting, 2009

Raycounting est le nom d’un procédé qui allie géométrie et computation afin de générer des formes non standard, des enveloppes architecturales par exemple, en fonction de l’intensité et de l’orientation de la lumière. L’architecte s’est inspirée d’une des premières méthodes de prototypage rapide, apparue vers 1860, la photosculpture : cette technique permettait de reproduire un objet à l’identique en projetant puis en sculptant des photographies de celui-ci prises selon différents points de vue et différents angles. À l’instar de ce procédé, qui reconstitue des volumes par des projections 2D, Raycounting fait émerger des objets à double courbure à partir de surfaces planes par l’action de paramètres issus de la lumière. Un algorithme calcule l’intensité, la position et la direction d’une ou plusieurs sources lumineuses placées dans un espace particulier. Chaque valeur sera exprimée sous forme de courbure qui déterminera en retour l’absorption locale de la lumière. Fabriqués par la technique de frittage laser sélectif (Selective Laser Sintering), les prototypes sont en résine ou en poudre de nylon, matériau translucide qui permet la diffusion de la lumière selon le paramétrage.

Inventaire / diaporama [1]