Recherche avancée

Ugo La Pietra

©François Lauginie

  • Museo, 1960
  • Dessin
  • Encre de Chine sur papier
  • 20.5 x 20.5 cm
  • 009 08 01

Museo, 1960

Dès le début des années 1960, la recherche d’Ugo La Pietra s’oriente vers la « synesthésie entre les arts ». Ces intrusions urbaines, dont la vocation est de créer des tensions avec l’existant, doivent susciter chez l’individu une perception plus sensible et émotive de l’œuvre et du contexte, et in fine une lecture plus critique de la ville. Les œuvres Museo, Museo città di Milano et Casa per un scultore répondent clairement à cette idée et s’imposent par l’expressionnisme de leurs masses sculptées et modelées. Véritable signe dénonciateur, leur présence brutaliste instaure un rapport critique et contradictoire avec l'environnement urbain, annonçant les concepts du « système déséquilibrant » qu’Ugo la Pietra développe à partir de 1967.

Inventaire / diaporama [2]