Recherche avancée

Pierre Székely

©Philippe Magnon

  • Cité spirituelle, 1962
  • Maquette
  • Terre cuite teintée, bois
  • 22 x 85.8 x 64.5 cm
  • 997 01 12

Cité spirituelle, 1962

En 1962, l’architecte François Bride et Pierre Székely conçurent ensemble un ambitieux projet d’architecture-sculpture. Originaire de Reims, Bride voulait proposer à l’Evêché une nouvelle infrastructure religieuse au programme particulièrement riche. En plus d’une église destinée à accueillir mille personnes, il désirait réaliser une grande salle audiovisuelle destinée à accueillir des conférences œcuméniques internationales, réunissant scientifiques, artistes, théologiens, philosophes et représentants des autres religions. Il s’agissait ainsi de débattre de l’avenir de l’homme et du « sens de la vie humaine ». Les habitations des hôtes devaient entourer la place publique créée par les bâtiments. Székely et Bride imaginèrent un projet en béton projeté dont les formes organiques devaient s’élever de la terre vers le ciel, sans rupture et en douceur. Malheureusement, l’évêque de Reims jugea le projet « prématuré » et trop futuriste à son goût. Il rejeta avec le même argument l’idée de réunion entre la science et la religion. C’est en apprenant la décision négative de l’autorité ecclésiastique que Bride trouva la mort dans un accident de la route, entre Reims et le domicile du sculpteur. Pierre Székely écrira : « Je garde le souvenir vivant de François, mon ami co-créateur d'une maquette prématurée (…) La maquette, créée il y a 35 années, semble être de plus en plus contemporaine. Au siècle prochain, elle ne sera peut-être plus prématurée ».  (Pierre Székely)

Inventaire / diaporama [1]