Recherche avancée

Ettore Sottsass Jr.

©François Lauginie

  • Meuble Superbox, Poltronova, 1966
  • Maquette
  • Bois, peinture, calque de couleur
  • 40.1 x 26 x 12.7 cm
  • Donation Ettore Sottsass
  • 006 12 04

Superbox, 1966

Dès la fin des années 1950, Ettore Sottsass travaille en qualité de directeur artistique pour Poltronova, une société tournée vers la conception de mobilier contemporain, en même temps que pour la firme Olivetti. Comme dans chacun de ses projets, Sottsass cherche avec les Superbox à donner « un poids rituel aux objets ». « J'ai toujours pensé que le design commence là où finissent les processus rationnels et où commencent ceux de la magie ». Sottsass privilégie ainsi le sens à la forme, le rituel au strict aspect fonctionnel. Ces meubles sont sans doute parmi les premiers à mettre en valeur le stratifié et préfigurent par leur géométrie sculpturale, leurs couleurs saturées et le goût du motif, les réalisations à venir des groupes Alchymia que Sottsass rejoint en 1979, ou Memphis qu'il fonde en 1980. Les Superbox mettent ainsi en évidence la parenté, dans la pensée de Sottsass, entre design et architecture. Pour lui, le design « n'est finalement qu'un exercice d'architecture ». Ces prototypes sont également à mettre en relation avec la série de céramiques qu'il crée en 1967 (Menhir, Ziggurat, Stupas, Hydrants & Gas Pumps) auxquelles il octroie un véritable statut d'architectures. Ces Superbox, dont la plupart ne furent réalisées que sous la forme de petites maquettes en bois, remettent en cause, non seulement l'image traditionnelle d'une armoire, mais en repensent fondamentalement la logique de conception. S'apparentant davantage à des autels, ces structures matérialisent l'idée d'un design conçu d'abord comme « le schéma d'une métaphore culturelle et sociale ». (Sottsass)

Inventaire / diaporama [8]