Accueil/Collection/Collection Art et Architecture/Avignon-Clouet/Installation pour la biennale de Venise
Recherche avancée

Avignon-Clouet

©François Lauginie

  • Appartement F, 2002
  • Maquette
  • plastique, plexiglas, métal, bois, fibre synthétique, système électrique, néon, miroir
  • 164.5 x 81.5 x 37.5 cm
  • 004 05 03

Installation pour la biennale de Venise, 2002

Réalisée en 2002 pour le Pavillon français de la Biennale d’Architecture de Venise, cette installation présente cinq projets d’Avignon-Clouet, chacun isolé dans un caisson étanche en résine laquée noire et clos par un berceau de maternité : la Schmürtz House (2000), l’Appartement M (Le Pouliguen, 2001), les Hirsut’ Houses (Orvault, 2001), l’Appartement F (Bouguenais-les-Couëts, 2002). Le cinquième incubateur contient la maquette du jardin fongique De la mosaïculture à la moisiculture (2001), réalisé pour le Festival international des Jardins de Chaumont-sur-Loire. Pour ce projet, les architectes ont détourné le sujet imposé, « Mosaïculture et compagnie ». Ils présentèrent 350 boîtes de Pétri renfermant chacune une culture de moisissure, autant de micropaysages révélant leurs couleurs et leurs textures au fil du temps. Ce principe s’est en quelque sorte étendu à l’installation pour la biennale de Venise. Ainsi confinés sous bulles, ces cinq micro-écosystèmes se développent de façon autarcique et révèlent leurs propres paysages. Fabriquées avec les matériaux de construction réels, ces maquettes bousculent les conventions de la construction, mais aussi du projet : refus des compartimentations intérieur-extérieur, récusation des hiérarchisations entre mobilier et architecture. Les cinq « couveuses », bouillonnantes et serties à la fois, se doublent et se complètent d’un large tableau vivant de 120 cultures de moisissures qui cherchent à « contaminer » ce contexte collectif. Cette débauche de matières enfermées contraste avec la présentation froide et chirurgicale, incluant éclairage au néon et potence en inox. Avec une ironie glaciale, Avignon-Clouet proposent au visiteur d’examiner chaque projet sans risque de contagion, comme s’il rendait visite à un patient alité à l’hôpital, la fiche signalétique suspendue à une tablette.

Inventaire / diaporama [5]