Accueil/Collection/Collection Art et Architecture/Porro/École d'Arts Visuels, La Havane, Cuba
Recherche avancée

Ricardo Porro

©Philippe Magnon

  • École d'Arts Visuels, La Havane, Cuba, 1960-1965
  • Dessin
  • Encre, crayon graphite et peinture sur papier
  • 36 x 44 cm
  • 997 01 90

École d'Arts Visuels, La Havane, Cuba, 1960-1965

Projet réalisé

L’Ecole de Danse moderne et l’Ecole d’Arts visuels ont été commandées à Porro par Fidel Castro au début des années 1960, pour la capitale cubaine. Chaque école est structurée comme une petite ville s’apparentant à une forêt dans laquelle on se promène. De l’extérieur, elles apparaissent comme des sculptures ; à l’intérieur, voies couvertes, places, patios et galeries organisent les espaces en réseaux organiques. La disposition des bâtiments de l’école de danse est guidée par l’idée d’explosion, de révolution, autour de la grande salle de danse qui en constitue le centre. Le mouvement du danseur fonctionne en effet comme une force centrifuge organisatrice de tout l'espace. La salle de spectacle, surmontée d’un panorama et située à l’extrémité de la place, exprime aussi par sa circularité dynamisme et mobilité. L'ondulation des couloirs, la forme de seins des coupoles, la fontaine : tout y est rond et constitue une évocation érotique du corps de la femme. Afin de faire face à la pénurie de béton, d’acier et d’engins de chantier sur l’île, Ricardo Porro a fait appel au savoir-faire d’artisans catalans dans l’art de la construction en brique pour développer un véritable exercice de style dans l’usage de ce matériau : arcades, coupoles, voûtes gauches, voûtes inclinées, voûtes portugaises, colonnades… Ces bâtiments concilient ainsi matériau pauvre, tradition architecturale locale, esprit baroque et grandeur lyrique (les projets sont conçus pendant la Révolution cubaine) : « J’ai ressenti le besoin d’exprimer ici l’explosion émotionnelle de tout le peuple cubain, qui était particulièrement sensible à ce moment-là. » (Ricardo Porro)

Inventaire / diaporama [8]