Recherche avancée

Pierre Székely
  • Artiste (1923 - 2001)

Pierre Székely, « sculpteur architecte », s'affirme dès le début des années 1950 comme un pionnier de la synthèse des arts. Sa démarche participe de cette nouvelle sensibilité pour l’espace, qualifiée en 1963 d’« architecture-sculpture » par le critique Michel Ragon, et qui se développe dans l’après-guerre en France et à l’international. Les nombreux projets architecturaux de Székely sont toujours le fruit de collaborations intenses, avec les architectes comme avec les habitants (Le Bateau ivre, 1952-56). Son œuvre est inextricablement liée à une recherche sur la plasticité des nouveaux matériaux, comme le béton projeté qui libère enfin le vocabulaire formel de la contrainte du coffrage. Dans certains projets, Székely proposera une architecture qui échappe à la pesanteur terrestre (La Cité aérienne, 1964-65). Il n’abandonne pas pour autant la sculpture et réalisera en Europe et au Japon, de nombreuses sculptures publiques monumentales, entre abstraction et figuration, le plus souvent en pierre.

Pierre Székely (1923, Budapest – 2001) s’installe en France en 1946. En 1953, il remporte le prix du concours du groupe Espace et adhère en 1965 au GIAP (Groupe International d’Architecture Prospective), créé par Michel Ragon. Il conçoit et réalise plusieurs habitations (Le Bateau Ivre, Saint-Marcellin, 1952-56…) ainsi que de nombreuses infrastructures de loisirs (Village de vacances Renouveau, Beg Meil, 1964-1966), culturelles et religieuses (Eglise du Carmel, Saint-Saulve, 1963-66…). En 1991 s’est ouvert un musée en plein air à Pécs (Hongrie) consacré à l’œuvre de Pierre Székely.