Recherche avancée
Imperfect Utopia, a Park for the New World, Museum of Art, Raleigh, Caroline du Nord

Imperfect Utopia, a Park for the New World, Museum of Art, Raleigh, Caroline du Nord, 1987-1996

Smith-Miller + Hawkinson
  • Architectes

Très impliqués dans les problématiques architecturales contemporaines, les architectes new-yorkais Henri Smith-Miller et Laura Hawkinson entendent tisser théorie et action, conception et réalisation, pratique et enseignement. Leur architecture puise à la fois dans un art de construire, sophistiqué et expérimenté (Glass Museum, 1994) et dans une ouverture, une disponibilité à la culture contemporaine sous toutes ses formes. Résolument transversale, la pratique de Smith-Miller et Hawkinson cherche ainsi dans d’autres champs de la pensée et dans d’autres disciplines des associations fécondes : avec l’artiste Barbara Kruger et le paysagiste Nicholas Quennell (Imperfect Utopia : A Park for the New World, Musée des Beaux-Arts de Raleigh, 1987-96, Elliot Bay Waterfront, Seattle, 1989), avec l’artiste/écrivain Silvia Kolbowski et l’architecte/historien Kenneth Frampton (MAXmin House, 1993). En 2004, ils installent à New York leur Freedom of Expression National Monument, mégaphone rouge géant, réalisé en collaboration avec l’artiste John Malpede.

C’est en 1983 que s’associent l’architecte new-yorkais Henri Smith-Miller (1942), ancien collaborateur de Michael Graves et de Richard Meier, et Laura Hawkinson (1952), issue de Berkeley puis de Cooper Union, où elle s’est formée à l’architecture. Installée à New York sous le nom de SMH+, leur agence poursuit aujourd’hui une activité prolifique, pour des projets de constructions publiques ou privées, telle la House for a Film Producer (Los Angeles, 2010) publiée dans les revues internationales d’architecture.