Recherche avancée

Charles Simonds
  • Artiste (1945)

Charles Simonds est une figure majeure de la scène artistique internationale des cinquante dernières années. Créateur prolifique, proche des artistes environnementalistes américains et du Land Art comme Robert Smithson, il a construit une œuvre originale à travers la sculpture, la performance, le film et l’architecture. Dès le début des années 1970, il se fait connaître en sculptant des architectures miniatures dans les anfractuosités des immeubles du Lower East Side à New York, mais également à Paris ou Berlin. Façonnées à partir de minuscules briques d'argile, ces constructions éphémères (Dwellings) sont les vestiges d'une civilisation fictive dont l’artiste a imaginé l'histoire et tout un système de croyances. En situant ses performances dans des paysages désertiques (landscape - body - dwellings), en multipliant les motifs archéologiques et les formes labyrinthiques (Maze), l'univers de Simonds ouvre à une multiplicité de références (anthropologiques, littéraires, etc.) et révèle une fascination pour les origines de l'humanité. L'artiste parvient par l'imaginaire et l'onirique à forger aussi une connaissance engagée des problèmes pratiques de la société contemporaine – préoccupations liées à l'environnement (Stanley-Tankel-Memorial), recherches de nouveaux modes d'habitat (Floating cities, Growth House)

Né en 1945 à New York, où il vit actuellement, Charles Simonds a enseigné au Montclair State College, Skidmore, au State College, Old Westbury et à l'Université du Commonwealth en Virginie. Son œuvre a été exposée dans le monde entier, a fait l’objet de nombreuses publications et figure dans de prestigieuses collections (Whitney Museum, MoMA de New York, Centre Pompidou).

Aurélien Vernant