Recherche avancée
In the Lattice

©François Lauginie

In the Lattice, 2002

servo
  • Architectes

Décentralisés dans quatre villes (Los Angeles, Zurich, Stockholm, New York), trois pays et deux continents, les quatre collaborateurs (David Erdman, Marcelyn Gow, Ulrika Karlsson, Chris Perry) de l’agence servo fondée en 1999, sont issus de la Columbia University à New York. Le dénominatif servo fait référence à un dispositif courant dans le champ de la cybernétique, le servomoteur, un moteur intégré dans un système plus global de commandes asservies. La pratique de l’agence se développe autour d’une réflexion sur les nouveaux modes de fabrication associés aux technologies interactives. Ainsi crée-t-elle des « lignes de produits » développées de manière spécifique au sein de chaque ville où les membres opèrent : les Nurbline, Speeline, Cloudline sont des lignes déclinées à maintes échelles, de l’unité modulaire à l’environnement interactif. Engageant le corps dans son entier à une expérience multi-sensorielle de la réalité, servo cherche à placer l’usager dans une tension entre espace physique et espace virtuel ; les structures interactives, Thermocline (2002), In the Lattice (2002), les environnements, Lattice Archipelogics (2002), Lobbi Ports (2002) n’ont de cesse de rendre compte d’un espace élastique. servo a développé ses lignes de produits dans une réflexion sur les processus de customisation, chaque ligne se définissant par la mise en place d’un schéma décliné à différentes échelles en vue d’usages variés, le principe consistant à articuler standardisation de la production et variation de la forme. Plusieurs acteurs opèrent simultanément sur une base fondamentalement « élastique » qui éradique dès lors la notion d’auteur unique du projet : la ligne ainsi obtenue se fait la somme d’interventions plurielles.

David Erdman (Los Angeles), Marcelyn Gow (Zurich), Ulrika Karlsson (Stockholm), Chris Perry (New York) sont diplômés de la Columbia University, en architecture et/ou en sciences. Outre leur recherche, tous enseignent : les deux premiers à UCLA, la troisième à l'Institut Royal de technologie de Stockholm et le dernier à la Columbia University. Leur travail a fait l’objet de nombreuses expositions (Biennale de Venise 2004) et publications (10x10_2, Ed. Phaidon Press, 2005). Chris Perry est également le cofondateur du Responsive Systems Group, une organisation interdisciplinaire de recherche technologique et culturelle en conception, dont le travail fut montré en 2006 à la biennale de Pékin. Ses textes sont régulièrement publiés dans des catalogues ou revues d’architecture (Yale Perspecta, Architectural Design) et il fut le co-éditeur de Collective Intelligence in Design (AD, 2006).