Recherche avancée

Allan Sekula
  • Artiste (1951 - 2013)

Allan Sekula est à la fois photographe, critique, historien de la photographie et essayiste. Après des débuts consacrés à la sculpture et aux performances (1970-71), il explore la photographie documentaire alors délaissée, en l'orientant vers la critique des mécanismes politiques, économiques et sociaux du système capitaliste mondialisé et de leurs conséquences sur les communautés locales. « (…) Ce qui m’attirait beaucoup dans ce moyen d’expression (la photographie) était le caractère incontournable de sa référentialité sociale, la façon dont il pouvait décrire – quoiqu’en termes énigmatiques, trompeurs, réducteurs et souvent superficiels – tout un monde d’institutions, de gestes, de mœurs et de relations sociales » explique l'artiste. La forme documentaire dans son travail s’organise en un système photo-texte narratif révélant les conditions des ouvriers au travail (Fish Story 1995-1996 ; Freeway to China, 1998-99), la vie des populations de part et d'autre de la frontière entre les États-Unis et le Mexique (Dead Letter office, 1997), les dérives du monde de l’école (A School is a factory, 1978-80) ou sa propre position pacifiste (Two, three, many, 1972 ; War without bodies, 1991-96). Sekula s’attache à la prise directe dénuée de toute recherche esthétisante ; les personnes sont saisies dans l’action sur leurs lieux de travail ou de formation. Par ailleurs, il joue sur la relation ambiguë entre mise en scène et événement quotidien (qui peut lui-même contenir un élément de fiction ou de théâtre) en combinant différents types de représentation. L'ensemble s'organise ainsi selon un principe de séquence narrative dont le montage (comparable au montage cinématographique) alterne schémas, textes et images selon une suite organisée qui s’oppose au modèle de l’archive ou de l’accumulation.

Allan Sekula est né à Erie en Pennsylvanie. Il poursuit ses études à l'Université de Californie à San Diego de 1968 à 1972 avec Herbert Marcuse, parmi d'autres. Il vit et travaille à Los Angeles et enseigne au California Institute of the Arts. Son œuvre a été exposée partout dans le monde, tant dans le cadre d'expositions personnelles que d'expositions de groupes dont la Biennale de Sao Paulo et de Taipei. Une rétrospective lui a été consacrée en 2009 en Pologne. En 2010, il a obtenu le Prix Spécial du jury pour Forgotten Space à Venise, dans le cadre du concours Orizzonti. Il a reçu des récompenses de la Fondation Guggenheim, du National Endowment for the Arts et du Getty Research Institute. Il est aussi auteur d'ouvrages dont Titanic's wake (2003), Fish Story (1995), Photography against the Grain : Essays and Photo Works 1973–1983 (1984).

Nadine Labedade