Recherche avancée

Ionel Schein
  • Architecte (1927 - 2004)

Ionel Schein est une des figures majeures de l'architecture expérimentale en France. Ancien collaborateur de Claude Parent, il est l'inventeur, en 1955, de la toute première maison « tout en plastiques ». L’œuvre de Schein marque en effet profondément l’innovation architecturale par ses recherches sur l’industrialisation de modules habitables, incitant l'habitant à modifier lui-même son espace intérieur. Ses recherches sur le plastique, matériau « alchimique » et révolutionnaire dont l’usage doit permettre de créer de nouvelles formes architecturales, entendent améliorer l’espace domestique et donc la vie de l'homme. Dans ce but, l'architecte, l'ingénieur, le technicien et l'industriel devront œuvrer en totale synergie. Habitats tout en plastiques, première fenêtre en plexiglas, cabines hôtelières ou bibliothèques mobiles, etc., les travaux prospectifs de Ionel Schein influenceront toute une génération d’architectes à travers le monde, notamment les Métabolistes japonais – Kurokawa présentera en 1970 son habitat-capsule à l'Exposition Universelle d'Osaka, définissant la capsule comme « une architecture cyborg ». Contemporaines de la naissance du pop Art en Angleterre, les recherches sur l’habitat évolutif de Ionel Schein se situent ainsi au point d’origine de nouvelles tendances comme la mobilité, l'assemblage et la modularité, qui révolutionnèrent l’architecture au cours des années 1960. « C'est une architecture nouvelle, un urbanisme nouveau, une éthique et une esthétique nouvelles… L'homme se défixera » (Ionel Schein).

Architecte, urbaniste et historien de l'architecture, Ionel Schein suit de 1945 à 1948 des études d'architecture à l'Université de Bucarest. En 1948, il quitte la Roumanie et s'installe à Paris. Il entre alors à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts où il fait la connaissance de Claude Parent. En 1953, tous deux remportent, avec G.-L. Bureau, le premier prix d'architecture pour le concours de la Maison Française. Leur collaboration s'interrompt en 1955, époque à partir de laquelle Schein développera un intérêt constant pour l’expérimentation et l’étude des nouveaux matériaux. Fondateur en 1955 du BEPH (Bureau pour l'Etude des problèmes de l'habitat) composé d'urbanistes, d'architectes, d'étudiants en architecture, de peintres, de sculpteurs, d'ingénieurs, de plasticiens et d'entrepreneurs, Ionel Schein participera avec Michel Ragon à la fondation du GIAP – Groupe International d’Architecture Prospective en 1965.