Günter Günschel

Architecte (1928 - 2008)

L’œuvre de Günter Günschel est marquée par une recherche sur l’innovation des formes architecturales. A partir des années 1950 et jusqu’à sa disparition en 2008, Günschel réalisera en effet d’innombrables esquisses, dans lesquelles il transpose les volumes géométriques étudiés dans ses maquettes ou études architectoniques dans des paysages sauvages, investis d’un imaginaire expressionniste. Tout au long de son parcours dédié à l’expérimentation, la prédilection pour la géométrie pure et rigoureuse croise l’imaginaire et l’expressivité débordante du dessinateur. Diplômé en 1955, Günschel s’engage dans une réflexion sur l’innovation des matériaux et des techniques et étudie la construction de voûtes, inscrivant sa recherche dans une tradition d’architectes-ingénieurs. À l’instar de Robert Le Ricolais ou Buckminster Fuller, Günschel poursuit le rêve d’une architecture légère, mobile et libérée des contingences de la réalité. Les systèmes de coques en béton qu’il étudie dès 1950 seront brevetées en 1957, année où il réalise avec Frei Otto la structure du pavillon La ville de Demain pour l’exposition internationale Interbau de Berlin. En 1958, Günschel rejoint le Groupe d’Etude d’Architecture Mobile (GEAM). Il proposera en 1961 pour l’exposition itinérante du GEAM le dessin d’une machine à fabriquer des maisons gonflables. Fasciné par la production mécanique de l'œuvre d’art, Günschel s'intéresse aussi aux effets de l'emploi de l’architecture numérique. Il adopte dès les années 1980 l’ordinateur comme outil d’expérimentation. Les formes résultant des ces recherches le rapprochent alors de la Déconstruction.

Architecte allemand, Günter Günschel a étudié l’architecture à l’Ecole de Giebichenstein à Halle (1947-1949) puis à l’Ecole des Beaux Arts de Berlin. Auteur d'articles et ouvrages (notamment Große Konstrukteure en 1966), il obtient en 1968 la chaire d’architecture expérimentale à l’Ecole des Beaux Arts de Brunswick. Il construira plusieurs ensembles de logements universitaires entre les années 1970 (Wolfsburg) et 1990. Son œuvre architectonique et artistique a été présentée dans plusieurs expositions en Allemagne, en Suisse et en Pologne.

Cornelia Escher

Sans titre
[4]
Stühle, Studentenarbeiten 1949-1950
[6]
Recreation centre 1950-1957
[4]
Studentenarbeit Struktur 1950
[3]
Konstruktion aus Tetraeder-Steinen 1951-1953
[2]
Modell für ein tonnenförmiges Bauwerk 1951
[3]
Pappkuppel 1951-1954
[6]
Gebäudestudie mit geometrischen Körpern 1952-1970
[16]
Kristallwucherungen 1953-1988
[33]
Wasserspiel aus geodätischen Systemen 1953
[1]
Geodätische Hallen 1955-1978
[20]
Fermi Gedenkhalle 1956
[3]
Interbau, Berlin 1956-1957
[4]
MERO - Stand Industriemesse Berlin 1957
[2]
Glaskörper aus 120 gleichseitigen Dreiecken 1958
[3]
Entwurf für einen Ausstellungspavillon 1959
[2]
Studie für ein mehrgeschossiges Haus 1960
[3]
Liederhalle für Wolfsburg 1961
[3]
Sans titre 1962
[5]
Zeichenbesetzte Architekturen 1962-1987
[18]
Hallenentwürfe aus zusammengesetzten geodätischen Systemen 1963-1969
[6]
Hörsaal und Forschungsgebäude aus hyperbolischen Paraboloiden 1963
[1]
Innen und aussen bespielbarer Pavillon aus Kunststoffelementen für elektronische Medien 1963
[1]
Kugelgliederturm aus Kunststoff 1963
[1]
Lichtturm für Essen 1963
[3]
Büro-Grossraum Gebäude 1964
[4]
Modell für Hallenkonstruktion aus zusammengesetzten geodätischen Systemen 1968-1969
[2]
Windmaschinen 1968-1987
[5]
Studentenheim Göttingen 1969
[7]
Pilz Haus 1971
[2]
Zukunftsorientiertes Modelldenken 1973-1997
[5]
Fjord-Überbauungen 1974-1999
[14]
Stuhl-Menschen 1976-1990
[18]
Stadtquartiere 1977-1988
[5]
Bebauung der Weserinsel Teerhof, Bremen 1978
[10]
Häuser der "Rue de Léger" 1980
[2]
Architektonische Computerzeichnungen 1987-1991
[12]
Küsten-Bebauung 1995-1998
[4]
Stühle, Computergrafiken 1998
[21]
partager sur ou