Recherche avancée

Aldo Loris Rossi
  • Architecte (1933)

Aldo Loris Rossi développe depuis la fin des années 1950 une architecture qui révèle une approche critique du processus d'élaboration de la forme architecturale. L'architecte expérimente des configurations spatiales nées du développement dynamique des formes dont la complexité d'agencement confère aux bâtiments une puissante dimension sculpturale. Marqué par les premières avant-gardes internationales ainsi que par l'approche de Frank Lloyd Wright et Paolo Soleri, il fonde sa recherche sur une conception organique et expressionniste qu'il applique à différentes échelles, allant du bâtiment au projet urbain ou à l'aménagement du territoire. En défendant une totale liberté d'expression, en prenant en compte dans le projet des éléments irrationnels et symboliques, Aldo Loris Rossi pose les bases théoriques d'un langage architectural désormais défini comme un mixte d'organicité, de méga-structure et d'expressionnisme. L'un des concepts fondamentaux de sa démarche concerne la poly-fonctionnalité et la poly-centricité, qu'il matérialise en 1968 dans le projet Materiale abitabile : Città struttura N.1. La méthode constructive de Loris Rossi, mise en œuvre dans toutes ses productions, se fonde sur un processus d'agrégation et de croissance, ainsi que sur un principe de variabilité d'un système modulaire (Edificio residenziale in via San Giacomo dei Capri, Naples, 1966 ; immeuble des Servizi sociali per i lavoratori del porto di Napoli, 1968-1980), principes qui contribuent à stimuler de nouveaux rapports sociaux et à établir un rapport organique entre le bâtiment et son milieu. L'architecture est pour lui une « prothèse de la nature » et une « nouvelle frontière éco-politaine ».

Né en 1933 à Naples, Aldo Loris Rossi est architecte, critique, conférencier, doyen de la Faculté d'Architecture de Naples et membre de l'Académie delle Arti e del Disegno de Florence. Inscrit à l'Université de Naples sans en fréquenter les cours, il se forme en étudiant les œuvres des maîtres du Mouvement Moderne ; il rencontre Paolo Soleri et se lie d'amitié avec Bruno Zevi et Luigi Piccinato. Il est lauréat de concours internationaux dont le Grand Prix International d'Urbanisme et d'Architecture 1970 à Cannes ; Il restauro urbanistico dell'acropoli di Pozzuoli en 1975 et Il risanamento ambientale della Pianna di Paestum en 1998. Il participe à des expositions internationales : Exposition universelle d'Osaka en 1970 ; Biennale de Venise en 1978 ; Cultura/tecnologia/Metropoli à Florence en 1986 ; Dal Futurismo al futuro possible à Tokyo en 2002 ; Biennale de Venise en 2006.

Nadine Labedade