Recherche avancée
Teatro del Mondo

©François Lauginie

Teatro del Mondo, 1979-1981

Aldo Rossi
  • Architecte (1931 - 1997)

Figure majeure de l’architecture de la deuxième moitié du XXe siècle, Aldo Rossi a contribué à renouveler le territoire et l’imaginaire de la modernité. Dès ses premiers travaux, il mène une recherche sur les relations entre typologie des édifices et morphologie urbaine. L’architecture y est pensée à partir d’une relecture de modèles rationnels se référant notamment au « système logique » qu’il puise dans l’analyse des productions de Boullée, Mies van der Rohe ou Adolf Loos. Chef de file du mouvement critique de la Tendenza, Rossi prône le « retour » à une appréhension historiciste de la Ville, lieu d'une mémoire collective, chargée de valeurs symboliques. Son traité L'Architettura della Città (1966), traduit dans le monde entier, définit une nouvelle logique théorique à partir d’un réexamen de la tradition architecturale classique. Rossi propose un ensemble d'archétypes urbains fondés sur des modèles de « base », antérieurs au chaos de l'ère industrielle. Emblématiques du mouvement néorationaliste italien, ses architectures expérimentent un principe analogique où la référence au passé n’est viable qu'à condition de condenser les types fondamentaux (rue, façade, mur, fenêtre…) en les synthétisant dans des formes élémentaires. Ses immeubles des années 1970 et 1980 éprouvent ainsi les lignes du cube, du cône ou du cylindre, s'organisent généralement sur des plans symétriques et sont dépourvus de tout ornement. Ses innombrables dessins, souvent comparés aux paysages métaphysiques de Giorgio de Chirico, témoignent de son « obsession » des villes, et révèlent, par des jeux de couleur ou de mise en abyme, une certaine image du monde, empreinte d’inquiétude et de nostalgie.

Formé à l’École Polytechnique de Milan où il enseigne à partir de 1965, Aldo Rossi mène une carrière exemplaire d’architecte, de théoricien, d’artiste et de designer. Il rejoint, en qualité de rédacteur, la revue d’architecture Casabella-Continuità de 1961 à 1964. Il enseigne dans plusieurs écoles et universités d'Europe et des États-Unis. Sa production très intense lui vaudra de nombreux premiers prix, dont, en 1990, le prix Pritzker. Depuis un premier immeuble « manifeste », les Logements sociaux du quartier Gallaratese à Milan (1970), l’activité de Rossi n’a cessé de se développer au travers de programmes extrêmement variés. Auteur du Centre d’Art Contemporain de Vassivière dans le Limousin (1988-91) et du Bonnefanten Museum de Maastricht aux Pays-Bas (1990), Aldo Rossi est décédé accidentellement en 1997. La Biennale de Venise a organisé en 2010 une exposition en son honneur, à l’occasion des 30 ans de la création de son Théâtre du Monde.

Nadine Labedade