Recherche avancée

Ricardo Porro
  • Architecte (1925 - 2014)

Architecte, mais aussi sculpteur et peintre, dessinateur de mobilier, homme de culture, Ricardo Porro est le maître d'œuvre d'une architecture vitaliste, qui plonge ses racines dans les projets de Gaudi, Mendelsohn, Asplund, Frank Lloyd Wright ou Rudolph Steiner, mais aussi dans toute forme vernaculaire d'architecture. Ricardo Porro a grandi à La Havane, au cœur des Caraïbes, où il fait ses études. En 1960, Fidel Castro et le gouvernement cubain lui offrent la possibilité de réaliser une première commande d'importance à travers un programme d'écoles, plus particulièrement l'École des arts plastiques et l'École de danse moderne de La Havane. On trouve déjà dans ses premières réalisations tous les éléments qui définiront l'architecture de Ricardo Porro : un sens fulgurant de l'ellipse spatiale, une exubérance sensuelle de la forme. Ici, l'architecture est image : image figurative à l'anthropomorphisme toujours présent, mais aussi image symbolique qui relève de l'ordre cosmique de l'univers. Le syncrétisme de son architecture, qui relie l'homme au monde, apparaît comme un immense corps dans lequel les éléments architectoniques sont équivalents à des fragments de corps humains. Images symboliques explicites, les œuvres de Ricardo Porro n’en sont pas moins l’expression de véritables programmes, attachant autant d’importance à la forme qu’au contenu, qui sont pour lui deux notions indissociables.

Ricardo Porro s'exile à Caracas au Venezuela pendant la révolution et revient ensuite à Cuba où il enseigne à l'Université. En 1966, il s'installe en France, où il enseigne jusqu'en 1992 l’histoire de l’art et de l’architecture. Sa première réalisation en Europe sera un Centre d'art au Lichtenstein en 1969. Il conçoit ensuite en 1972 un projet pour la Maison des jeunes à Vaduz au Lichtenstein ainsi qu'un Village de vacances à Vela Luka en Yougoslavie. Suivent de nombreux projets : l'École Gonzalo de Marne-la-Vallée, 1976 ; La Forêt, maisons de ville à Cergy-Pontoise, 1978 ; la Bibliothèque de Villeneuve-d'Ascq, 1980 ; l'École de danse de l'Opéra de Paris, 1983 ; l'Extension de l'Hôtel de Ville de Saint-Denis, 1985. En s’associant à Renaud de la Noue en 1986, Porro va multiplier les réalisations en région parisienne, et notamment en Seine-Saint-Denis. Leurs édifices (logements, constructions scolaires…) proposent majoritairement des évocations naturelles, métaphores végétales ou animales.