Recherche avancée

Gianni Pettena

©Philippe Magnon

  • Grass Architecture, 1971
  • Dessin
  • Crayon graphite sur papier
  • 34.1 x 49.5 cm
  • 000 01 13 a

Grass Architecture, 1971

En 1971, Gianni Pettena participe au concours « Trigon » à Graz (Autriche) avec une série de quinze propositions, dont Imprisonment et Architectural Project #2 (proposition n° 7) et Grass Architecture I et II (Proposition n° 14), qui reçoit le premier prix. Visionnaires, ces différents projets interrogent la dimension temporelle de l’architecture ainsi que son rapport à la nature. Ils prolongent et complètent les interventions in situ réalisées à l’époque par l’architecte italien en vue d’élaborer une méthode de lecture physique du territoire.

Dans Grass Architecture (« architecture d’herbe »), des soulèvements du sol modèlent une architecture périssable. Elle se construit ici de l’intérieur, comme les rouleaux d’une vague et ne fait désormais qu'un avec son territoire. Les failles au sein de la matière génèrent une architecture soumise « inconsciemment » aux lents déplacements géologiques et culturels. Quelques années après la Fonction Oblique d’Architecture Principe, Pettena imagine à son tour une continuité avec le sol et explore des voies parallèles d’une mobilité qui renvoie à la dimension physique de l'architecture.

Inventaire / diaporama [3]