Recherche avancée
Ecosystema

©André Morin

Ecosystema, 1995

Miguel Palma
  • Artiste (1964)
www.mpalma.net

Miguel Palma pose sur le monde de l'art et sur le statut de l'artiste un regard distancié et ironique. Ses installations s'organisent en des systèmes complexes conjuguant constructions de machines en mouvement, vidéos, caméra ou documents de diverses natures. Elles reconsidèrent les notions de pouvoir, d'idéologie, de progrès technologique en renouant avec la tradition de l'artiste-ingénieur dans le sillage de Léonard de Vinci, Tatline ou Panamarenko. Palma est aussi l'héritier des « machines célibataires » de Marcel Duchamp ainsi que de la « pataphysique » d'Alfred Jarry, « science des solutions imaginaires », substituant à la réalité du monde des « leurres » ironiques. Les machines infernales ou oniriques que crée l'artiste entendent bouleverser notre appréhension du réel comme en atteste Autofocus (2006) où Palma réfère aux images satellites de Google Earth.  En 1993, il invente un prototype de voiture dénommé Engin, un bolide gris surgi d'un film de science-fiction, dont le premier voyage a lieu entre Lisbonne et Porto. Le projet sera ensuite montré aussi bien dans des lieux d'art (Fondation Gulbenkian à Lisbonne) qu'au Salon International de l'Automobile en 1994. L’œil magique (1992-93) pose la question de l'apparition paradoxale d'une image (une chute d'eau) dans une structure mystérieuse de plus de sept mètres de longueur. En 1995, l'artiste pointe la question de la pollution avec Écosystème dont le cycle imperturbable de rejet et d'absorption de la poussière au cœur de la machine ne révèle qu'une mécanique autiste alimentant un univers dépouillé de toute trace d'habiter. 

Artiste portuguais, Miguel Palma vit et travaille à Lisbonne. Depuis 1988, de nombreuses expositions personnelles de son travail ont été organisées au Portugal, en Europe et aux États-Unis et une importante monographie a été éditée en 2005. Le CCC de Tours lui avait consacré sa première exposition personnelle importante en France en 1997. Il a obtenu des résidences d'artiste aux États-Unis (2009), à la Fondation Ilídio Pinho (2007/08), à l'Institut Camões (2007) au Portugal. En 2007/2008, il a conçu les décors de la pièce radiophonique RadiOthello de l'auteur Alvaro Garcia de Zuniga (2008). Il participe en 2009 à l’exposition Acclimatation de la Villa Arson et en 2011, le Centre d'art contemporain de Lisbonne organise l'une de ses expositions personnelles majeures.