Recherche avancée
Siège social de la société Apple Computer France, Saint-Quentin-en-Yvelines

©Olivier-Martin Gambier

Siège social de la société Apple Computer France, Saint-Quentin-en-Yvelines, 1989

ODBC
(Odile Decq, Benoît Cornette)
  • Architectes

Depuis le début des années 1980, l’agence ODBC architectes urbanistes affirme une architecture à l’esthétique high-tech et aux accents déconstructivistes, que la silhouette métallique et acérée de la Banque Populaire de l’Ouest (Rennes, 1988-91) propulsera sur le devant de la scène internationale. Architectures de « l’Hyper-Tension », entre éclatement et interconnexion, leurs projets s’envisagent dans un rapport presque conflictuel à l’espace et au site. Pour le MACRO, Museum of Contemporary Art (Rome, 2001-2010), ODBC crée un « équilibre dynamique » en déstabilisant les bâtiments existants par des extensions nouvelles. Ici comme ailleurs, l’agence s’attache à réactiver le corps en sollicitant chaque sens par la démultiplication des circuits et des points de vue : « routes multiples », rampes et balcons, jeu sur les perspectives, emploi maîtrisé d’une palette réduite de couleurs… L’architecture est conçue comme un réseau complexe innervé de flux, à l’instar d’un véritable être vivant. Cette science du parcours s’exprime particulièrement dans certains programmes, comme les infrastructures de transports (Port autonome de Paris, Gennevilliers, 1994-2001), les structures culturelles (FRAC Bretagne, Rennes, 2005-2012) et universitaires (Université de Nantes, 1993) ou encore dans la scénographie d’exposition (Bloc. Le Monolithe Fracturé, Biennale de Venise, 1996) et les installations (Hypertension, Le Magasin, Grenoble, 1993).

En 1979, l’architecte et urbaniste Odile Decq (1955, Laval) fonde à Laval l’agence ODBC architectes urbanistes avec Benoît Cornette (1953-1998), diplômé en médecine (1978) puis en architecture (1985), qui disparaît prématurément en 1998. Désormais seule à la tête d’ODBC, Odile Decq perpétue la démarche initiée avec son compagnon et saluée par de nombreux prix (Albums de la Jeune Architecture, 1986 ; Lion d’or, Venise, 1996 ; Benedictus Award, 1994 et 1999, International Architecture Award, 2006). L’agence est régulièrement invitée lors d’expositions internationales (Biennale de Venise 1991, 1996, 2000, 2002, 2004 ; Netherlands Architecture Institute, Rotterdam, 1998 ; ArchiLab 1999, 2000, 2001 ; Biennale de Beijing 2004). Odile Decq mène également une importante activité d’enseignante et a dirigé l’Ecole Spéciale d’Architecture (Paris) de 2007 à 2012.