Recherche avancée

NOX
(Lars Spuybroek)
  • Architecte
www.nox-art-architecture.com

Architecte, urbaniste et enseignant, Lars Spuybroek conçoit non seulement des bâtiments mais une grande part de son activité repose également sur la production d’installations interactives, de vidéos, de livres, de magazines et de sites internet. Il a non seulement été l'un des premiers à utiliser le design digital en architecture mais à l'avoir également théorisé : en témoignent ses ouvrages Machining Architecture (2004) et The Architecture of Continuity (2008). NOX s’appuie sur des procédures plastiques et numériques dont la finalité vise, d’une part, la création d’un espace souple, sans angle droit ni surface plane et, d’autre part, la fusion entre le bâti, le corps, l’environnement et la technologie. Ses constructions, qui expriment cette notion d’architecture liquide que Spuybroek a longuement développée dans ses écrits, sont étroitement liées à la mobilité de l’occupant (FreshH2O Expo). Depuis le début des années 2000, sa réflexion porte sur la porosité : refusant de « faire un trou » dans une surface, il tente au contraire de laisser co-émerger trous et courbures en s'appuyant sur les recherches que Frei Otto avait menées à l’Institute for Lightweight Structures à Stuttgart entre les années 1960 et 1990 (CRMA Nancy, SoftOfficeUK, Son-O-House). C'est à la variation d'un même thème au sein d'une structure unique que se consacrent des projets récents de l'agence tels que myHouse (2006) ou The Beacon of Amsterdam (2008-2011) ; l'architecture de la variation continue n'est pas pour NOX celle de la forme libre mais celle qui concilie inextricablement la structure, la matière, l'expression et l'expérience.

NOX, fondée en 1991 à Rotterdam par Lars Spuybroek (1959), se distingue des autres agences tant par la singularité de sa démarche, l’extrême plasticité de ses productions (maquettes et constructions) que par ses activités pluridisciplinaires. Architecte diplômé de l’Université Technique de Delft, urbaniste et enseignant (il tient une chaire à l'Architectural Design at Georgia Tech à Atlanta), Lars Spuybroek a construit le FreshH2O Expo (1994-97), les toilettes Blow Out (1997), le V2 mediaLab (1998), la tour D-tower (1998-2003), la Son-O-House (2000-03), la Maison-Folie réalisée à Lille-Wazemmes (2001-2004). Parmi les nombreux projets non réalisés marquants figurent le Centre Georges Pompidou de Metz (2003), myHouse (2006), Les Trois Grâces, hôtel et tours de bureaux à Dubai (2008) et The Beacon of Amsterdam (2008-2011). Ses travaux sont régulièrement présentés lors d’expositions monographiques ou collectives (MoMA, New York, Centre Pompidou, Paris ; Victoria & Albert Museum, Londres, biennale de Venise).

Nadine Labedade