Recherche avancée
ZeichenBau

©François Lauginie

ZeichenBau, 2000

Marcos Novak
  • Architecte (1957)
www.centrifuge.org

Dès le début des années 1980, alors que l’ordinateur domestique en est encore à ses balbutiements, Marcos Novak manifeste un intérêt pour les applications et implications de l’outil numérique dans l’architecture. Il est l’un des premiers théoriciens de la « cyberarchitecture », cette « architecture du cyberespace (…) liquide, fluide, mouvante, construite par l’information pour occuper l’espace de l’information ». Plus qu’un instrument de dessin ou de représentation, l’ordinateur est pour Novak un nouvel outil ouvrant sur des perspectives inédites : générer des familles de formes complexes à partir d’algorithmes mathématiques, en ajoutant une quatrième dimension, celle du temps. Novak insiste sur l’aspect biologique de cette architecture, elle aussi soumise désormais au principe de l’évolution des espèces. Il collabore avec des spécialistes des nano et des biotechnologies pour produire cet alien, architecture radicalement nouvelle, autonome et libérée de ses origines. Le concept de « transarchitecture » caractérise cette recherche de symbiose entre la fluidité du virtuel et l’espace réel. L’application des notions du cyberespace donnera naissance à ce qu’il appelle « l’architecture invisible » : une architecture atmosphérique et évolutive, issue de l’augmentation du réel par le virtuel. Tandis que se multiplient les environnements simulés, Marcos Novak propose de compléter le concept d’immersion par celui d’« éversion », qui en inverse la logique afin de relire et de modifier l’espace quotidien à l’aune du virtuel.

Architecte, chercheur, théoricien de l’architecture et enseignant vénézuélien, Marcos Novak est diplômé en architecture et en sciences informatiques. Invité dans le monde entier, il est l’auteur de nombreux textes traduits dans près de vingt langues. Ses projets sont régulièrement exposés (ArchiLab 2001 ; Biennales de Venise, 2000, 2004 et 2008…). En 2008, le titre de son ouvrage manifeste Transmitting Architecture (1995) fut le thème du 23e Congrès international de l’Union Internationale des Architectes (UIA).