Recherche avancée
Moriyama House, Tokyo

©François Lauginie

Moriyama House, Tokyo, 2005

Ryue Nishizawa
  • Architecte (1966)
www.ryuenishizawa.com

Pour Ryue Nishizawa, le « mécanisme » et les composantes du bâti doivent être les plus clairs possibles pour être compris immédiatement. La recherche d'un « principe architectural » évident est mise en œuvre dès ses premiers projets, dans la Weekend House (Usui-gun, 1998) par exemple. Si la Maison A (Tokyo, 2006) ou la Maison Moriyama (Tokyo, 2005) organisent un ensemble de cubes de proportions variées selon des alignements relativement réguliers, le Towada Art Center, situé dans une petite ville au nord du Japon, disperse ses seize pavillons de façon apparemment aléatoire. Dans cette disposition clairsemée, Nishizawa accorde aux intervalles un rôle majeur : l'architecte cherche à créer un environnement « social » où la hiérarchie des espaces domestiques ou publics se pense d'abord par la relation qui s'instaure entre eux. Les intervalles multiplient les cadrages, les ambiguïtés, les circulations, tous ces « obstacles » qui, selon l'architecte, structurent la densité de l'espace produit. Si l'architecte part de la fonction pour créer un bâtiment, l'idée est que le bâtiment lui-même puisse dicter de nouvelles fonctions par l'usage qui en sera fait. Ainsi, les immeubles d'appartements conçus pour Ichikawa (2001) et pour Yokohama (2002) dissolvent toute rigidité par la diversité des espaces proposés. L'accessibilité, l'ouverture, la flexibilité des usages constituent les axes conceptuels majeurs du travail de Ryue Nishizawa.

Né à Tokyo, Ryue Nishizawa obtient un Master à l'Université Nationale de Yokohama en 1990, puis travaille d'abord pour Kazuyo Sejima & Associates avant de créer en 1995 avec Kazuyo Sejima elle-même l'agence SANAA, et parallèlement en 1997 l'Office of Ryue Nishizawa. Il enseigne aujourd'hui comme Professeur adjoint à l'Université Nationale de Yokohama et intervient régulièrement à l'université de Princeton et de Harvard. Parmi ses réalisations figurent la Maison Moriyama (Tokyo, 2005), la Maison A (Tokyo, 2006), le Towada Art Center, le Musée de Teshima (en cours), des immeubles d'appartements conçus pour Ichikawa (2001) et pour Yokohama (2002). Ses travaux au sein de SANAA ont été couronnés du Pritzker Prize en 2010.

Nadine Labedade