Recherche avancée
Office Baroque, Anvers

©Olivier Martin-Gambier

Office Baroque, Anvers, 1977

Gordon Matta-Clark
  • Artiste (1943 - 1978)

Figure majeure de l’art américain des années 1970, Gordon Matta-Clark est surtout connu pour ses spectaculaires découpes (cuttings) et dissections de bâtiments abandonnés et voués à la démolition. Il perce les façades, les murs et les plafonds en de gigantesques figures géométriques qui le transpercent d’un bout à l’autre. Véritables trous dans le tissu urbain, les actes de Matta-Clark établissent, comme l’explique Dan Graham, « un dialogue entre l’art et l’architecture, sur le terrain de l’architecture ». Plutôt que bâtir, échafauder, empiler, l’artiste soustrait des morceaux de murs afin de révéler, depuis la rue, la structure interne du bâtiment et d'en briser les rapports d'échelle habituels. Matta-Clark veut mettre en question la rigidité des rapports de l'homme à son milieu urbain. Les ouvertures que cet architecte de formation commence à percer dans le restaurant Food au 127 Prince Street en 1971 puis dans le Bronx à partir de 1972-73 métamorphosent les bâtiments en espaces dangereux et afonctionnels désormais définis par la liaison vertigineuse entre sol et plafond. En éprouvant de manière presque expressionniste la résistance des matériaux, Matta-Clark anticipe non seulement la destruction future d'une ossature et d'une enveloppe architecturale, mais expérimente le principe de déconstruction de l'intégrité même du bâtiment. Seuls des films ou des photomontages subsistent de ses actions : Splitting (1974), une découpe en deux d’une maison pavillonnaire américaine, Conical intersect (1975), une gigantesque perforation de 4 mètres de diamètre dans un immeuble situé dans le futur quartier Beaubourg, Office Baroque (1977), sont autant de réalisations fondées sur la mise à jour des strates qui révèlent « comment est fabriquée une surface uniforme » et la volonté de transformer « une condition - statique, bornée - de l’architecture » en une expérience déstabilisante et dynamique du bâtiment et de l’espace urbain.

Gordon Matta-Clark, fils du peintre surréaliste Roberto Matta Echaurren, est né en 1943 aux États-Unis et décédé prématurément en 1978. Il a étudié l'architecture à l'université Cornell et la littérature française à la Sorbonne à Paris pendant un an. Il pratique d'abord la performance (Agar, museum, incendiary wafers, 1969 ; Garbage Wall, 1970) et, à partir de 1971, consacre son œuvre à des interventions in situ. Son travail a fait l'objet de nombreuses expositions aux États-Unis, mais aussi à Paris au Musée d'Art Moderne en 1974, à Berlin et Milan en 1975, à Düsseldorf en 1976 et à Chicago en 1978. Il a participé à plusieurs biennales (Sao Paulo en 1971 et Venise en 1980) et à la documenta VI de Kassel en 1977.

Nadine Labedade