Recherche avancée
Chambord/La Grande Arche de la Défense

©Olivier-Martin Gambier

Chambord/La Grande Arche de la Défense, 1992

Langlands & Bell
  • Artistes
www.langlandsandbell.com

Depuis le début des années 1980, Ben Langlands et Nikki Bell développent une démarche artistique qui interroge l'architecture dans ses fondements, essentiellement par le biais du plan. Rarement regardé, le plan est, dans leurs œuvres, exposé dans des bas-reliefs : organisés en polyptyques, ceux-ci procèdent de la juxtaposition de plans de bâtiments différents par leur fonction (le plan d'une banque et d'une prison ou bien le plan de Chambord et de la Grande Arche de la Défense) mais aussi par la date de leur construction (The Kitchen, 1978). Ce que cherchent à exprimer ces artistes au travers d'édifices marqués par l'histoire – usines, hôpitaux, prisons, écoles, musées – est la similarité et la prégnance de certaines figures géométriques qui déterminent la distribution de nos espaces publics, quel qu'en soit l'usage. Le plan est bien l'expression de l'imposition d'un pouvoir politique, économique et culturel, l'expression d'une idéologie. Mais il acquiert ici une flexibilité de forme et de sens : à la fois abstrait et figuratif, motif et ornement, forme et contenu, il peut se transformer en logo d'entreprise (Logo Works, 1998), en tableau néo-plasticiste ou en mobilier domestique (notamment la chaise, récurrente dans leur travail). Les rapports entre l'architecture et le mobilier (Negotiating table, 1991), entre le bâtiment et sa représentation (The Ministry, 2002), entre le dessin rationnel du plan et sa transformation en un relief précieux finement creusé de multiples anfractuosités au rendu parfait, sont le fondement d'une œuvre qui concilie sculpture, peinture et architecture. Aujourd'hui, leur production s'étend à la construction (pont piétonnier de verre et d'acier de la station de Paddington à Londres, 2002), au film et à l'animation (The House of Osama bin Laden, 2003), ainsi qu’à la sculpture publique (Moving World, Night & Day, au terminal d'Heathrow, 2008).

Ben Langlands (Londres, 1955) et Nikki Bell (1959) vivent et travaillent à Londres. Formés aux Beaux-Arts du Middelsex Polytechnic College à Londres entre 1977 et 1980, ils collaborent depuis 1978 et exposent dès le début des années 1980. De grandes expositions leur ont été consacrées (Imperial War Museum, Londres, 2003 ; Whitechapel Art Gallery, Londres, 2006 ; MoMA, New York, 2006). En 2004, ils ont remporté le BAFTA Award for Interactive Arts Installation et ont été nominés pour le prix Turner la même année.