Recherche avancée

Ugo La Pietra

©François Lauginie

  • Videocomunicatore, 1971-2008
  • Maquette
  • Plastique, plexiglas
  • 21 x 18.5 x 9 cm
  • 008 63 01

Videocomunicatore, 1971-1972

Dans le cadre de ses recherches sur le « système déséquilibrant », Ugo La Pietra élabore un projet de cellule d’habitation connectant espace privé et tissu urbain par le biais d’instruments de communication et d’information. Présentée lors de l’exposition historique Italy : The New Domestic Landscape (MoMA de New York, 1972), la « Maison télématique » (Casa telematica, 1971), symbolisée par la forme élémentaire du triangle, est un lieu de collecte, de traitement et de diffusion de l’information du public vers le privé et inversement. Ce projet propose d’élargir la perception physique du corps et de la cellule domestique vers une prise de conscience des caractéristiques comportementales et mentales subies par l’individu à l’intérieur du tissu urbain. Véritables zones d’échanges en flux permanents avec la ville, le Ciceronelettronico enregistre quant à lui des informations sonores, les mettant ensuite à disposition de chacun, tandis que la cabine individuelle du Videocomunicatore permet d’envoyer des messages audiovisuels rediffusés ensuite sur des écrans placés dans la ville. Ces microstructures sont pour La Pietra des « modèles de compréhension » qui s’affranchissent de la barrière que pose l’objet entre nous et la réalité pour aller vers une participation et une perception directe de la réalité. Anticipant la révolution numérique et l’utilisation des nouvelles technologies, la maison devient pour Ugo La Pietra « une macrostructure, capable d’interférer avec le système d’information ».

Inventaire / diaporama [1]