Recherche avancée
JK

©Olivier-Martin Gambier

JK, 1982

John Knight
  • Artiste (1945)

Architecte de formation, John Knight appartient à une génération d’artistes post-conceptuels qui interroge les « systèmes de médiation et de réception de l’objet artistique » (Benjamin Buchloh) et vise la déconstruction des logiques institutionnelles. Conçues en fonction des lieux dans lesquels il intervient, ses installations in situ prennent en compte le contexte, tant dans sa dimension esthétique que dans ses composantes culturelles, économiques et politiques. Dans son projet pour la documenta VII en 1982, l'image en bas-relief de huit « JK » ne visait pas la représentation exacerbée d'un « moi » mais la métaphorisation des rapports spatiaux et sociaux qu'entretiennent les êtres humains à la recherche de leur originalité dans les valeurs collectives. Presque trente ans plus tard, dans How many Billboards, Art in Stead (2010), une exposition temporaire rassemblant plusieurs artistes dans les rues de Los Angeles, Knight installe des enseignes au-dessus d'un bâtiment abritant la Middle East Children's Alliance (MECA), une association à but non lucratif au bénéfice des enfants du Moyen Orient. A l'instar du « JK », le panneau publicitaire se fait tout à la fois objet-enseigne, avec une fonction précise – ici une dénonciation du manque d'eau potable en Palestine – et une œuvre d'art. Mais Knight critique également l'exposition elle-même, qui, en choisissant l'espace urbain comme lieu de monstration, tient malgré tout l'art à l'écart de la politique. De même, dans Cold Cuts (2008) à l'espace d'art de Castelló en Espagne, Knight dénonce les interventions illégales des États-Unis au Salvador, au Vietnam et au Chili depuis les années 1950 ainsi que leurs conséquences sur le démantèlement des cultures locales. Images, textes, photographies de presse mêlant gastronomie, exotisme, événements politiques, extraits des activités des Services des Renseignements secrets des USA, tissent divers niveaux d'interprétations dans un dispositif déployant des pentagones colorés sur les murs et le sol.

Né en 1945 à Hollywood, John Knight vit et travaille à Los Angeles (États-Unis). Il débute à la fin des années 1960 et ses œuvres ont fait l'objet de nombreuses expositions. Récemment, son travail a été montré à Los Angeles (2009), au Musée d'Art Contemporain de Barcelone (2009), au Hamburger Bahnhof Museum de Berlin (2009), à la Galerie Rüdiger Schöttle de Munich (2008) et à l'Espace d'Art contemporain de Castelló (2008).

Nadine Labedade