Recherche avancée

IaN+

©Philippe Magnon

  • Goethe House, Tokyo, 1998
  • Maquette
  • Plexiglas, impression numérique, métal
  • 16 x 54 x 54 cm
  • 001 01 06

Goethe House, Tokyo, 1998

Ce projet conçu pour le concours de Shinkenchiku-Sha à Tokyo explore un principe de « mise en mouvement du processus », caractéristique de la démarche de IaN+. Goethe est convoqué ici non pas comme artiste romantique mais comme personnification de l’idée même de métamorphose (en référence à ses écrits sur la métamorphose des plantes). IaN+ est donc parti d’une réflexion formelle sur l’espace de la maison en tant qu’espace de transformation. Le projet se (re)définit au rythme des occupations, la maison est faite d’une succession de coupes qui glissent les unes par rapport aux autres, créant une infinité de configurations possibles. Les repères traditionnels – planchers, murs ou façades – sont éliminés au profit du seul voyage sensoriel, à l’intérieur d’un système en mouvement qui ne connaît que le temps et la géométrie des surfaces. IaN+ évoque à ce sujet la physique, où « ce qui est décrit et scientifiquement vérifié n’est pas la forme actuelle, mais la transformation de la forme ». La Goethe House se donne ainsi comme recherche idéale d’une architecture devenant elle-même un champ de forces, à l’égal du corps, rééquilibrant sans cesse le rapport entre les formes qui le composent.

Inventaire / diaporama [2]