Recherche avancée
Haus Keckstein

©François Lauginie

Haus Keckstein, 1976

Eilfried Huth
  • Architecte (1930)

Associé à l’architecte Günther Domenig pendant près de dix ans, Eilfried Huth est un représentant majeur de l’« Ecole de Graz » et de la scène radicale autrichienne des années 1960 et 1970. Les projets qu’ils conçoivent ensemble rompent alors avec le fonctionnalisme moderniste en se donnant comme des environnements évolutifs. Si leurs premières collaborations explorent les potentialités du gonflable (Trigon, 1967), ils imaginent une série de projets précurseurs, depuis la mégastructure Stadt Ragnitz (1969) jusqu’à « l’architecture verte » (Floraskin, 1971). Après leur séparation en 1973, Huth poursuit une activité de peintre, dans des œuvres tout à la fois abstraites et organiques évoquant des coupes cellulaires dans le corps humain. Il perpétue également l’esthétique biomorphique développée avec Domenig et conçoit plusieurs projets d’architecture-sculpture (Haus Keckstein, 1976 ; Haus Weinburg, Stiria, 1977-80) dans lesquels il développe une approche participative. Eilfried Huth réalisera plusieurs maisons : Haus Lackner, Weinburg am Sassbach, 1978-82 ; Haus “ WU ” Vasiljevic, Graz, 1983-84 ; des immeubles de logements (dont Ragnitz III, Graz, 1986-92), pour lesquels il expérimente, avec Herbert Altenbacher, des structures inédites d’implantation et de circulation à partir d’un jeu de variation géométrique des éléments de base. Ils construiront également des infrastructures routières (Plabutschtunnel, Graz, 1983-87), et réhabiliteront un bâtiment universitaire d’envergure à Graz (Montanuniversität Leoben, Institut für Geowissenschaften, 1982-92).

Né à Java et diplômé en 1956 de la Technische Hochschule de Graz, Eilfried Huth s’associe avec Günther Domenig (1934) entre 1963 et 1973. Lauréats de nombreux prix (Grand Prix International d'Urbanisme et d'Architecture de Cannes, 1969 ; prix européen de la construction en acier, 1975), ils construisent ensemble plusieurs projets (Pädagogische Akademie der Diözese Graz-Seckau, Graz-Eggenberg, 1964-69 ; Pavilion Olympics (Swimming Hall), Münich, 1970-72). Ils participent à de nombreuses expositions historiques (Urban Fiction, Vienne, 1967, de Günther Feuerstein) ou rétrospectives (Visionen der Moderne, Deutsches Architekturmuseum, Francfort, 1986). Invité de 1971 à 1972 à l’Université de Kassel, Eilfried Huth a enseigné à la Hochschule der Künste de Berlin entre 1985 et 2002.