Recherche avancée

Bernhard Hafner
  • Architecte (1940)

Architecte autrichien, Bernhard Hafner s’engage dès le début des années 1960 dans une posture critique à l’égard des préceptes fonctionnalistes issus du Modernisme, incapables de traduire selon lui les mutations d’une société entrée dans l’ère de la communication. Ses projets pour un urbanisme spatial, développés entre 1962 et 1966, généralisent le principe de « structures réseaux », assimilant l’espace urbain à un entrelacs de flux continus, d’échanges et d’informations. Ce parti de l’infrastructure, offrant une réponse globale et pourtant diversifiée, se nourrit des réflexions de Team X (Hafner participe aux rencontres de Delft 1964 et Berlin 1965) et des recherches de l’ingénieur de K. Wachsmann sur la variabilité des structures et la corrélation entre art et technologies. Les projets d’Hafner pour Archegrams, City in Space ou Linear City s’imposent par la rigueur et la cohérence d’une démarche analytique, opérant une extrapolation du langage fonctionnaliste pour parvenir à des formes monumentales et sculpturales – contemporaines des visions technologiques de Hollein, Abraham ou St-Florian. Assumant un positionnement théorique radical, projetées littéralement dans le domaine « spatial », les mégastructures d’Hafner tiennent aussi de la fiction, marquées par Archigram et le courant futurologique qui traverse alors le débat européen. L’exposition personnelle de ses travaux à la Neue Galerie de Graz en Juin 1966 (Struktureller Städtebau) jouera un rôle de catalyseur pour une jeune génération d’architectes, influençant notamment Huth et Domenig pour Städt Ragnitz (1963-69) et contribuant à l’émergence de « l’Ecole de Graz ». Günther Feuerstein présentera ses projets la même année dans l’exposition Urban Fiction, qui rassemble à Vienne toute l’avant-garde autrichienne. En 1968, Hans Hollein invite Hafner comme rédacteur en chef de la revue Bau pour un double numéro consacré aux jeunes architectes visionnaires de Graz (n°4/5 1969). Installé aux Etats-Unis dès 1966, Bernard Hafner se forme à l’informatique au sein du Harvard Laboratory for Computer Graphics, et entame une carrière universitaire qui le conduira sur trois décennies dans de prestigieuses écoles américaines. Il y poursuivra ses recherches sur l’espace et la ville en intégrant notamment le potentiel des nouveaux logiciels de conception numérique.

Bernhard Hafner est diplômé de l’Université Technique de Graz en 1965 et de l’Université d’Harvard en 1967. Ses projets de « Ville spatiale » le propulsent au devant de la scène expérimentale autrichienne. Installé aux Etats-Unis dès 1966, il enseigne comme Professeur à l’Université de Californie de Los Angeles (1968-1974) puis à la Cornell University (1975), à l’Université du Texas d’Arlington (1977-79) ainsi qu’au New Jersey Institute of Technology (Newark, 2000-2005). Hafner vit aujourd’hui à Graz, où il travaille comme architecte. Auteur de plusieurs bâtiments dont l’extension d’une coopérative de peintres (Graz, 1995) et une école professionnelle et technologique (Graz, 2001), il a publié ses recherches théoriques dans l’ouvrage Architecture and Social Space (2002) ainsi qu’un recueil de textes poétiques (Tanz Der Lurche, 2002). Il a participé en 2004 à l’exposition historique The Austrian Phenomenon. Konzeptionen Experimente. Wien, Graz 1958-1973.

Aurélien Vernant